Accueil / Portrait / Entretien avec Thierry Noisette, journaliste passionné de Wikipédia

Entretien avec Thierry Noisette, journaliste passionné de Wikipédia

Posted on

Wikipédia fête cette année son vingtième anniversaire. À cette occasion, Wikimédia France vous fait découvrir quelques-unes des nombreuses personnalités françaises qui participent à cette aventure collaborative.

Dans cet article, vous découvrirez le portrait de Thierry Noisette, journaliste et blogueur. Auteur de plusieurs articles dédiés à l’encyclopédie Wikipédia, il est aussi contributeur. Voici son témoignage.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis journaliste, à Rue89 puis L’Obs depuis 2014, et blogueur à ZDNet depuis 2009.

Mes premiers contacts avec l’informatique ont été les cartes perforées au lycée, et plus tard le Minitel. Amateur de science-fiction et d’innovations, j’ai été passionné par l’arrivée d’Internet dans le grand public. Depuis, j’ai coécrit deux livres liés au numérique, l’un sur les logiciels libres et l’autre sur le vote électronique. Wikipédia est un thème captivant, et récurrent dans mes articles – je rêverais d’un média uniquement dédié à ce projet fou !

Que représente Wikipédia pour vous ?

Une des réussites les plus impressionnantes et les plus contre-intuitives qui soient. Quand j’en ai entendu parler, au tout début, j’ai haussé les épaules en pensant qu’un site auquel n’importe qui peut contribuer, sans modération a priori, ce serait forcément n’importe quoi. Comme, j’imagine, les premiers auxquels on a parlé d’avions et de machines plus lourdes que l’air pouvant voler, alors qu’on connaissait les aérostats.
Et puis en 2004, en écrivant sur les logiciels libres, j’ai consulté à plusieurs reprises Wikipédia, et constaté que ce n’était pas mal du tout… Aujourd’hui, ça me semble un rare cas de projet d’idéal en voie de réalisation. Avec des défauts, parfois des lacunes ou des biais, mais globalement une croissance en qualité et en quantité étonnante.

Comment a commencé votre contribution à Wikipédia ?

Par des petites fautes d’orthographe ou de typographie qui m’agaçaient, et que j’ai commencé à corriger çà et là (d’autant que c’est en partie mon métier, j’ai fait pas mal de relectures et de corrections professionnelles au fil des ans). Et puis un jour, j’ai mis le doigt dans l’engrenage en créant mon compte pour écrire un article sur un acteur qui venait d’obtenir un prix américain, attribué pour la première fois à un Français. Et ensuite, difficile de décrocher 😄 (la page sur le wikipédiholisme est drôle, mais surtout bien vue !)
J’ai pas mal participé à Wikipédia de 2005 (je suis un rhinocéros laineux, selon la terminologie interne) à 2010, moins après. Un œil sur le compteur d’éditions : 11 923 éditions à ce jour, dont 225 dans les 365 derniers jours.

De quelle contribution êtes vous particulièrement fier ?

Une bonne partie de mes créations d’articles ont tourné autour du cinéma (acteurs et actrices, films et réalisateurs), mais je suis plutôt fier de quelques articles pour lesquels je m’étais sérieusement documenté : sur un résistant longtemps méconnu, un grand procès, ou encore un cimetière oublié d’Europe de l’Est.

Cela a-t-il changé votre quotidien, votre pratique professionnelle ?

Mon quotidien indéniablement, je consulte Wikipédia plusieurs fois par jour – chez moi, la page de démarrage de mon navigateur est même un article au hasard.
 
Professionnellement, l’habitude de Wikipédia m’a rendu encore plus attentif à l’importance du sourçage précis des informations : qui a dit ça et quand et où précisément, d’où vient tel chiffre, etc. Pendant longtemps – c’est moins vrai maintenant -, beaucoup de journalistes ont dénigré Wikipédia, avec des arguments qui ressemblaient à ceux des critiques d’Internet quelques années avant – « quelle est la légitimité des gens pour écrire ça ? Comment être sûr de ce que ça vaut ? ». La qualité dans l’ensemble de l’encyclopédie est maintenant davantage reconnue, mais pas encore ses principes de fonctionnement. Il m’arrive d’expliquer les règles de reprise des images de Wikimedia Commons (cette fabuleuse mine d’or !) à des collègues.
A l’inverse, j’ai souvent pensé que si tous les journalistes travaillaient avec la même rigueur que les (bons) wikipédiens, la presse s’en porterait mieux. 

D’après vous, quelles sont les grandes valeurs portées au sein de l’encyclopédie ?

  • Le partage des connaissances, la fraternité intellectuelle que cela représente. C’est un idéal extraordinaire, et en même temps sa mise en œuvre est une tâche pratique et quotidienne. 
  • En 2018, j’avais interviewé quatre contributeurs et contributrices, d’âges et d’intérêts différents, sur leurs fonctionnement : la diversité des wikipédien·ne·s et de leurs centres d’intérêt est un reflet de la richesse de la variété humaine. 
  • L’ouverture et la liberté d’accès aux informations pour tout le monde, dans un monde inégalitaire et fragmenté, c’est une chose remarquable. Ce n’est pas pour rien que des dictatures ou des ex-démocraties comme la Chine, la Russie ou la Turquie censurent en totalité ou partiellement Wikipédia : les tyrannies nécessitent l’ignorance de leurs sujets.

Quelles pourraient-être, selon vous, les choses à améliorer, mettre en place, pour aider à développer l’encyclopédie dans les 20 ans à venir ?

Déjà au présent, faire attention à ne pas trop compliquer la participation. En quinze ans, je trouve que des détails techniques ont rendu plus ardue la contribution. Wikidata par exemple est un concept génial, mais concrètement je trouve ça difficile à manier.
Au-delà, je fais les mêmes constats que beaucoup : surreprésentation masculine, Occident beaucoup plus traité que le reste du monde, manque de cohésion entre des versions linguistiques qui ne communiquent sans doute pas assez entre elles, des lacunes même si en vingt ans le travail accompli est déjà énorme… Mais au fil du temps, je demeure assez optimiste, même si je reste ébahi par le courage de ceux et celles qui participent à des discussions et des arbitrages parfois kilométriques !
« Vingt ans, c’est un bel âge… pour envisager les prochaines décennies ! Un grand bravo et merci à toutes celles et tous ceux qui ont fait, font et feront Wikipédia ».

Le mot de la fin, pour donner envie d’y contribuer ? De la soutenir ?

Se souvenir, apprendre et transmettre, c’est l’essence de l’humanité. Wikipédia répond à ces trois exigences, ce qui en fait un trésor – fragile – en devenir, qui dépend de nous toutes et tous.

Recevez nos courriels

Abonnez-vous pour découvrir nos projets actuels et à venir.

Parlez à un être humain

Des questions sur notre association ou sur nos projets ? Contactez notre équipe.

Contact →

Nous suivre sur les réseaux sociaux
Crédits images
Jasmina El Bouamraoui and Karabo Poppy Moletsane. Animation : Kunal Sen & Tisha Pillai.
EFF, CC BY 3.0 US
Wikinade, CC BY-SA 4.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top