Accueil / Rencontre internationnale / Retour sur la WikiConvention francophone 2021

Retour sur la WikiConvention francophone 2021

Posted on

Pour la première fois depuis sa création en 2016, la WikiConvention francophone se tenait en ligne. Elle s’est clôturée hier par une rencontre avec Maryana Iskander, future directrice générale de la Wikimedia Foundation, qui prendra ses fonctions en janvier 2022. Cette 5e édition de la WikiConvention francophone a été, a bien des égards, différente des précédentes. Aujourd’hui nous vous proposons de revenir sur cet événement hors normes.

Une édition 100 % en ligne avec de nouveaux visages

Comme chaque année, une grande diversité de thèmes était abordée : du biais de genre et ses solutions, aux programmes de partenariats avec les institutions culturelles, en passant par le plaidoyer international, la stratégie 2030, l’équité face à la connaissance et bien d’autres. Les participants ont été ravis par la qualité des conférences et enchantés de découvrir des conférenciers qu’ils n’avaient pas encore rencontrés aux WikiConventions précédentes, présents cette année grâce à la solution en ligne. Les conférences sont à voir et à revoir sur la chaîne YouTube de Wikimédia Tunisie, tant celles du track 1 (qui était diffusé en direct) que celles du track 2. N’hésitez pas à consulter le programme pour retrouver tous les sujets de discussion.

Une partie des personnes participantes à la WikiConvention 2021.

Une rencontre plus internationale que jamais

Le public de la WikiConvention était quelque peu différent cette année. La solution en ligne a permis à de nombreux wikimédiens d’Afrique et d’Amérique du Nord de participer à l’événement, d’y présenter leur travail et de rencontrer une partie importante de la communauté francophone.

Nous avions 160 inscrits, avec 30 % de femmes et personnes non-binaires, un chiffre semblable à ceux que nous observons depuis 2018. En termes géographiques en revanche, il est clair que l’événement en ligne offre une inclusivité inégalée. Au fil des quatre éditions précédentes nous avions généralement 80 % ou plus de participants Français, et seulement 15 à 20 % de personnes situées hors de France. Il faut souligner que cette participation non-française était en grande partie due à un programme de bourses internationales financé par l’OIF et mobilisant des ressources humaines non négligeables du côté de Wikimédia France.

Cette année en revanche, nous sommes passés à un taux d’inscrits français de l’ordre de 36 %, avec 12 % de la République Démocratique du Congo, 9 % de Guinée et 6 % chacuns pour le Canada et la Côte d’Ivoire. Nous avons retrouvé cette répartition parmi les participants, même si seulement 70 personnes ont participé à la WikiConvention le jour J. Le taux de participation moyen pour un événement en ligne, depuis le début de la pandémie, est d’1/4 des inscrits. Avec 70 participants à la session zoom sur 160 inscrits, nous avons eu un taux de participation de 43 % ce qui est bien au dessus de la moyenne.

Un programme spécial avec l’assemblée générale constitutive de WikiFranca…

Cette édition de la WikiConvention avait aussi pour particularité d’être précédée, non pas de learning days, comme en 2019, mais de l’assemblée constitutive de WikiFranca. Les 16 membres présents de ce réseau wikimédien francophone se sont constitués en association et ont élu leur premier conseil d’administration. L’assemblée générale et la constitution de l’association représentaient le fruit de longs mois de travail, de structuration et de coordination internationale pour tous ses membres. Nous sommes très heureux de l’avoir concrétisé et reviendrons dessus dans un article spécialement dédié, qui paraîtra la semaine prochaine.

et la rencontre avec Maryana Iskander !

Après le départ de Katherine Maher en avril 2021, la Wikimedia Foundation a lancé une longue campagne de recrutement pour trouver sa future directrice générale. C’est donc avec beaucoup de soin qu’a été choisie Maryana Iskander, engagée en septembre de cette année et qui prendra son poste en janvier 2022. Madame Iskander, directrice générale du Harambee Youth Employment Accelerator, y œuvre depuis 2013 pour offrir des opportunités d’emploi aux jeunes hommes et femmes d’Afrique du Sud.

Maryana Iskander

Afin de se familiariser avec l’écosystème wikimédien, elle a décidé de faire un tour d’écoute des communautés. C’est bien la première fois qu’un ou une future directrice de la Fondation se lance dans un tel exercice. En trois mois, elle et son équipe ont organisé 25 de ces rencontres. La saison des conférences thématiques et internationales étant riche en automne, c’est vers la fin de ce tour du monde wikimédien qu’elle a pu écouter avec attention le portrait de la communauté francophone et ses défis pour les années à venir. De la diversité géographique et de genre au sein de notre communauté, aux différents projets qui nous tiennent à cœur tels que le Wiktionnaire, la Wikiversité, Wikisource et Lingua Libre, nos invités ont pu lui offrir un panorama riche et complexe. Espérons que ce premier contact présage d’un dialogue réel entre la Fondation et les wikimédiens francophones pour les années à venir.

Et pour l’année prochaine ?

La WikiConvention francophone reste aux mains de Wikimédia Tunisie, qui a partagé cette année l’organisation avec Wikimédia France, et qui souhaite tenir la prochaine édition à Djerba autour du 20 novembre 2022. Si la pandémie reflue et que les conditions de voyage international prennent une nouvelle « normalité », le usergroup tunisien compte bien faire cela en présentiel et, pourquoi pas, inviter quelques personnalités qui seront sur place pour participer au sommet international de la francophonie de l’OIF.

Au plaisir de vous retrouver en Tunisie en 2022 pour des festivités bien méritées !

Recevez nos courriels

Abonnez-vous pour découvrir nos projets actuels et à venir.

Parlez à un être humain

Des questions sur notre association ou sur nos projets ? Contactez notre équipe.

Contact →

Nous suivre sur les réseaux sociaux
Crédits images
Capture par Adélaïde Calais WMFr, CC BY-SA 4.0
Capture par Adélaïde Calais WMFr, CC BY-SA 4.0
Maryana Iskander
Gabriel Diamond, CC BY-SA 4.0
Wikinade, CC BY-SA 4.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top