Accueil / Langues de France / Retour sur ContribuLing – la conférence des langues minoritaires en ligne

Retour sur ContribuLing – la conférence des langues minoritaires en ligne

Posted on

 Jeudi et vendredi 3 et 4 juin se tenait la première édition de notre conférence ContribuLing, autour de la collection de data sur les langues minoritaires.

La création de cet événement a rassemblé Wikimédia France, l’INALCO, Wikimédia Maroc, la BULAC, et l’UQAM pour la première fois. Notre but : créer une passerelle entre linguistes, locuteurs de langues minoritaires, et plateformes de collecte de données sur ces langues. En effet, différents sites web ont pour vocation de collecter des données sur les langues peu dotées, mais ces projets sont parfois peu connus des linguistiques et communautés de locuteurs. Nous avons souhaité offrir un aperçu des outils mis à disposition de ces publics pour qu’ils puissent documenter et faire vivre leur patrimoine linguistique.

Conférences

Parmi les axes que nous avons abordés : la collecte collaborative de lexèmes, la gestion du multilinguisme en ligne, l’oralité et l’agrégation de connaissances dans les langues minoritaires. Les intervenants ont présenté à la fois des projets wikimédia et d’autres plateformes collaboratives telles qu’Idemi Africa, Kumoontun, Endangered Languages Project et Living Dictionaries. Les supports de ces présentations sont disponibles sur wikimedia commons et si vous avez manqué une conférence, vous pouvez retrouver la retrouver en vidéo ici.  

L’urgence linguistique

Parmi les 7 000 langues parlées dans le monde aujourd’hui, il est estimé que seulement 5 % trouveront leur place sur internet dans les 50 années à venir  [1]. Les langues minoritaires restent peu présentes sur internet par manque de locuteurs d’abord, par manque de locuteurs internautes ensuite, et par manque de transmission aux générations suivantes. Sans rentrer dans les politiques de suppression ou d’ignorance des langues régionales en France, telles que le nouveau texte de loi du 21 mai 2021 jugeant l’enseignement des langues régionales en classe immersive anticonstitutionnel [2], le problème de la survie des langues minoritaires parmi les nouvelles générations touche environ 4500 langues dans le monde. Les projets numériques tels que les dictionnaires en ligne, lexiques ou sonothèques ont le potentiel de préserver une partie de cet héritage en voie de disparition.  

Production de données

Nous avons accueilli quatre ateliers de contribution, dont un sur Lingua Libre au court duquel les participants ont enregistré 300 mots dans 5 langues différentes. Les ateliers wikisource et wikidata ont permis aux participants de s’entrainer en direct en fin de séance. Enfin l’atelier d’Idemi Africa a rassemblé 20 locuteurs et locutrices de langues d’Afrique qui ont contribué 126 mots dans leurs langues respectives. À l’avenir nous espérons pouvoir privilégier ce genre d’animation ainsi que les tables rondes pour favoriser les échanges entre intervenants.

Conférence en ligne et accessibilité

L’aire du tout numérique aura ouvert certaines portes : aujourd’hui peu importe si vous êtes né en Norvège, en Côte d’Ivoire ou au Brésil vous pouvez participer ou assister à toutes les conférences qui vous intéressent. Les événements en ligne font sauter deux barrières primordiales : celle du visa, qui nous a déjà privé d’un tiers de nos invités pour certains événements ; et celle du temps nécessaire au voyage. Pour cet événement en particulier, la solution en ligne nous convenait car elle permettait de proposer la traduction simultanée pendant les conférences. Nous n’avons pas réussi à réaliser cet objectif car nous avons rencontré un blocage technique lié à zoom, mais nous avons pu mettre en place une traduction simultanée sur un document de notes partagé avec les participants, qui pouvaient ainsi lire ces sous-titres improvisés en écoutant les intervenants. À l’avenir nous nous orienterons sûrement vers une solution de sous-titrage en direct, ancrée sur la vidéo.

Pour aller plus loin

Si le sujet de la diversité linguistique vous intéresse vous êtes les bienvenus à la conférence Arctic Knot, pensée comme un lieu de rencontre des contributeurs et contributrices en langues minoritaires et organisée par Wikimédia Norvège, l’Université de Norvège, Wikimédia UK, Wikimédia Deutschland, Wikitongue et Art and feminism. Elle se tiendra les 24 et 25 Juin 2021, toutes les informations sont disponibles ici, et les inscriptions sont obligatoires.

Recevez nos courriels

Abonnez-vous pour découvrir nos projets actuels et à venir.

Parlez à un être humain

Des questions sur notre association ou sur nos projets ? Contactez notre équipe.

Contact →

Nous suivre sur les réseaux sociaux
Crédits images
Sarah Krichen WMFr, CC BY-SA 4.0
Idemi Africa
Karine Kimo Pedersen / Árvu, CC BY-SA 4.0
Wikinade, CC BY-SA 4.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top