Accueil / Focus sur / Participer (et être utile) à un hackathon quand on n’est pas dev

Participer (et être utile) à un hackathon quand on n’est pas dev

Posted on

… et qu’on a aucune envie d’amener le café !

A l’occasion du Wikimedia Hackathon qui aura lieu le 13 août 2021 en ligne, découvrez dans cet article le retour d’expérience d’Anne-LaureM, contributrice aux projets Wikimédia qui a participé au hackathon de la Wikimania 2019 à Stockohlm.

Mais pour commencer, un hackathon, qu’est ce que c’est exactement ?

Le mot hackathon désigne un événement durant lequel des groupes de développeurs volontaires se réunissent pendant une période de temps donnée afin de travailler sur des projets de programmation informatique en mode collaboratif. C’est un processus créatif aux objectifs larges et variés souvent axés sur la proposition de solutions informatiques innovantes, l’amélioration de logiciels existants ou la conception de nouvelles applications dans le domaine des technologies numériques.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser les hackathons ne sont pas des événements réservés aux développeurs et développeuses. Bien sûr ces marathons techniques de plusieurs jours sont plutôt… et bien techniques et donc destinés aux personnes ayant un intérêt pour ce sujet. Mais pas seulement ! Car vous, oui vous qui ne savez pas ce que c’est qu’un commit ou un boolén, vous qui vous sentez perdu dans ce flot de jargon informatique, vous avez tout à fait votre rôle à jouer !

De la technique mais pas seulement

A mon avis la présence d’un petit nombre de personnes simplement usagères des projets Wikimédia est pour moi indispensable. Pourquoi ? Et bien comme le dit le titre, pas pour amener le café et gérer la logistique mais pour aider les codeur·se·s sur quelques points essentiels et souvent délaissés, comme la traduction, la vulgarisation et la communication, les retours d’usages ou encore le networking.

Participer en traduisant

La traduction, qui pour commencer est une tâche plutôt longue, reste très accessible pour toute personne comprenant à peu près l’anglais et une autre langue. En effet la plupart des documentations et des interfaces sont rédigées en anglais, hors il est très facile de traduire des choses telles que « terminer », « envoyer », « télécharger » etc.

Ça peut paraître un peu simpliste mais ça aide beaucoup les utilisateurs des différents programmes. Pas besoin d’être parfaitement bilingue, et plus vous vous impliquerez plus vous progresserez en anglais.

Cela deviendra de plus en plus facile. Vous ferrez ainsi gagner un temps précieux aux personnes qui développent et aux usager·e·s.

Vulgariser pour mieux communiquer

Vous vous en rendrez vite compte en fréquentant des personnes férues d’informatique, il existe tout un jargon et des logiques propres à cet univers. Et souvent tout cela manque de communication et d’explications pour le grand public. C’est là que vous avez un rôle à jouer. En tant que personnes extérieures à ce milieu et ayant envie de vous impliquer vous pouvez travailler à faire comprendre le projet sur lequel travaillent vos coéquipier·e·s à n’importe qui. En quoi il est important, pourquoi il est si cool, à quoi il sert, comment les gens peuvent l’utiliser et dans quels cas ? Autant de questions auxquelles vous pouvez répondre dans un langage non technique et synthétique. Attention tous les projets ne sont pas à destination du grand public certaines choses sont destinées à rester dans le moteur, mais elles n’en sont pas moins importantes. Cette tâche demande d’avoir un bon esprit de synthèse et un esprit critique acéré mais en tant que wikimédien·ne je ne doute pas de vous.

Faire des tests d’expérience utilisateur

Toutes les taches que je vous propose sont utiles, mais s’il ne devait en rester qu’une pour moi ce serait celle-là. Trop souvent cette étapes est bâclée ou pire laissée de côté, mais elle est essentielle ! Ce sont les test d’utilisateur·rice·s qui vont permettre que le programme en cours de développement soit utilisé, et pas uniquement par les initié·e·s. Vous en tant que personne non technicienne, vous allez vraiment pouvoir aider les développeur·euse·s  à simplifier et améliorer les interfaces ! Même si tous les problèmes ne seront pas réglés forcément dans l’instant (quoi que), ils peuvent être consignés dans le logiciel Phabricator.

Cela pourra donner lieu à des mise à jour et des améliorations par la suite. Faites donc remonter les points négatifs comme positifs aux dev qui en seront ravi·e·s, d’autant plus si vous argumenter votre avis.

Mettre en lien les personnes ressources

Le networking : cette tâche est peut être la moins facile du lot car elle demande de sociabiliser non pas avec un petit groupe de personne mais de se sentir à l’aise à parler avec de nombreuses personnes, souvent inconnues. Dans un hackathon, on a souvent besoin d’une compétence particulière à un moment T et pas avant ni ailleurs, sauf que quand on code on a pas toujours le temps ni l’envie de courir après la personne ressource sur ce sujet. Si ça se trouve on ne la connaît même pas. Or vous, vous pouvez tout à fait prendre du temps et faire connaissance avec les gens et mettre en lien justement les personnes les unes avec les autres. C’est une tâche qui fonctionne de façon optimale soit avec beaucoup de chance, soit avec le temps. Mais en tout cas n’hésitez pas à lier connaissance avec les personnes sur place et à échanger avec elleux tout en respectant leurs disponibilités et leurs niveaux de sociabilité.

Voilà quelques exemples qui nécessitent peu voir pas de connaissances techniques du tout. Si vous vous sentez un peu plus à l’aise, vous pouvez aussi participer à la documentation ou même proposer des projets qui vous faciliteront la vie en fonction de votre métier ou de vos passions. Dans un tout autre registre, vous pouvez : prendre des photos, faire de la facilitation graphique ou toute autre expression artistique. Vous avez le choix, mais en tout cas si ça vous intéresse, ne pensez surtout pas que ce n’est pas pour vous ! Enfin dernier conseil, si vous ne vous sentez pas à l’aise d’y aller seul·e, proposez à une autre personne de vous accompagner et/ou rejoignez les newcommers sessions qui sont l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes et de vous faire guider.

Recevez nos courriels

Abonnez-vous pour découvrir nos projets actuels et à venir.

Parlez à un être humain

Des questions sur notre association ou sur nos projets ? Contactez notre équipe.

Contact →

Nous suivre sur les réseaux sociaux
Crédits images
Pierre-Selim Huard (modifiée par Bryan Davis), CC BY 4.0
Cscott, CC BY-SA 3.0
Cscott, CC BY-SA 3.0
Martin Kraft, CC BY-SA 4.0
Wikinade, CC BY-SA 4.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top