Accueil / Portrait / Résultats de l’enquête Community Insights 2020

Résultats de l’enquête Community Insights 2020

Posted on

Qui contribue aux projets Wikimédia ? Qu’est-ce qui aide les nouvelles personnes à se sentir plus autonomes pour contribuer ? Qui est plus susceptible de subir du harcèlement ou de l’inconfort dans l’univers Wikimédia ? Les réponses à ces questions peuvent aider le mouvement dans son ensemble à mieux soutenir une communauté diversifiée, inclusive et durable.

Une plus grande diversité parmi les nouveaux arrivants ?

Fin 2019, l’équipe Global Data & Insights (anciennement Learning & Evaluation) a collecté des données auprès de plus de 2 500 personnes du monde entier via l’enquête 2020 Community Insights. Ces données aident à dresser un tableau de la démographie du mouvement Wikimédia et des expériences techniques et sociales que vivent les communautés en ligne. Elles indiquent également si le mouvement se rapproche des objectifs du plan à moyen terme de la Fondation Wikimédia et de la direction stratégique 2030.

Au niveau géographique

Les wikinautes originaires d’Europe et d’Amérique du Nord représentent une majorité disproportionnée des personnes qui font partie de l’univers Wikimédia. Celles vivant en Asie et en Afrique, elles, sont considérablement sous-représentées parmi les wikimédiens et wikimédiennes du Mouvement, mais on voit que cette tendance évolue ces deux dernières années concernant les nouveaux arrivants.

  • Près de 50 % des personnes qui contribuent aux projets Wikimédia vivent en Europe et 25 % en Amérique du Nord (contre 9,7 % et 4,8 % de la population mondiale).
  • Par rapport aux personnes qui contribuent de longue date, celles qui ont commencé à éditer au cours des deux dernières années sont trois fois plus susceptibles de vivre en Afrique et deux fois plus susceptibles de vivre en Asie.
  • Les nouveaux développeurs bénévoles sont deux fois moins susceptibles de vivre en Europe que les anciens.

Au niveau du genre

De toutes les personnes qui ont répondu à l’enquête, 12 % se sont identifiées comme femmes, contre plus de 87 % des 2 500 personnes interrogées qui se sont identifiées comme hommes (1% des personnes se sont identifiées comme non binaires). Chose intéressante à noter : dans l’échantillon de femmes interrogées, elles étaient pour plus de la moitié arrivées depuis moins de deux ans dans l’univers Wikimédia ! Surement un des effets positifs du travail de groupes comme Women in Red et de son équivalent francophone Les sans pagEs 😉.

Au vu de ces chiffres, si nous voulons accroître la diversité géographique et de genre du Mouvement, nous devons nous concentrer sur l’attraction et la rétention des nouveaux arrivants.

→ Retrouvez plus de détails sur l’aspect diversité de la communauté sur la page dédiée à cette thématique de Meta-Wiki.

Environnement technique et social​

  • Les personnes qui ont rejoint le mouvement au cours des deux dernières années se sentent beaucoup moins en capacité à réussir sur les plateformes Wikimédia si elles sont des femmes, si elles vivent en Asie de l’Est ou si elles ne parlent pas couramment l’anglais.
  • Près de la moitié des femmes et des personnes vivant en Asie de l’Est ont déclaré qu’elles ne se sentaient pas en sécurité ou mal à l’aise dans les espaces Wikimédia au cours de l’année dernière.
  • Les jeunes, les nouveaux arrivants et les personnes vivant en Afrique et en Asie du Sud indiquent des expériences techniques et sociales plus positives dans les espaces Wikimédia que d’autres, y compris des sentiments d’appartenance et d’engagement dans leurs communautés. Les jeunes en particulier sont plus satisfaits de leurs expériences techniques que les autres.

Notre diversité croissante est menacée si nous n’améliorons pas nos environnements sociaux et techniques, particulièrement pour celles et ceux dont l’expérience numérique est déjà compliquée.

Le travail de la Fondation vu par les communautés

Bien que fortement alignées sur la vision de la Wikimedia Foundation, les communautés sont moins enthousiastes à propos des actions et des processus mis en place pour atteindre ces objectifs.

69 %

des personnes interrogées reconnaissent que la Fondation Wikimédia a des programmes et une stratégie qui répondent à son but central.

65 %

des personnes interrogées se sentent confiantes dans la capacité de la Fondation à soutenir le mouvement global.

  • La plupart des répondants se sentent en harmonie avec l’orientation stratégique de Wikimedia 2030, mais un peu moins estiment que la Fondation a la capacité et les bonnes stratégies pour soutenir le mouvement mondial. La confiance en la Fondation est plus élevée en Europe du Nord, en Asie du Sud et en Afrique ; elle est plus basse en Asie orientale.
  • Les administrateurs sur les wikis, et dans une moindre mesure les personnes fortement impliquées dans l’univers Wikimédia, se sentent modérément habilités à réussir dans leurs rôles, et la plupart considèrent leurs communautés (et non la Fondation) comme une source de soutien.
  • Les communautés ont confiance en la qualité des productions de la Fondation, mais moins dans le travail de collaboration et de hiérarchisation de la Fondation lors de la réalisation des dites créations.

Pour en savoir plus sur ces résultats, ainsi que sur la méthodologie utilisée, vous pouvez consulter le rapport d’enquête complet (en anglais) sur Meta-Wiki. Si vous avez des questions, veuillez contacter l’équipe Global Data & Insights à globaldataandinsights@wikimedia.org. Ces données sont gracieusement fournies par les communautés engagées, gardant les projets Wikimedia en vie et fournissant une connaissance libre et gratuite au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top