Accueil / Groupe local / Île-de-France / Un partenariat au bénéfice de l’internaute !

Un partenariat au bénéfice de l’internaute !

Posted on
En juin 2013, les Archives nationales et Wikimédia France signent leur première convention de partenariat. Depuis, plus de 700 grands documents de l’histoire de France librement réutilisables ont été mis en ligne sur Wikimédia Commons et en 2020, les Archives nationales accueillent un wikimédien en résidence !
Miniature de Jeanne D’arc. Archives nationales / Domaine public. Numéro d’inventaire AE/II/2490.

Un wikimédien en résidence aux Archives nationales

Le terme wikimédien définit toute personne qui contribue à la création, la rédaction d’articles, et, dans une moindre mesure, met en forme, corrige ou relit les articles. Les wikimédiens contribuent ainsi bénévolement à toutes formes d’amélioration de l’encyclopédie en ligne et par conséquent au partage des connaissances libre et gratuit. Les Archives nationales, comme d’autres institutions culturelles en France l’ont bien compris. Pendant un mois, elles ont accueilli Pierre Tribhou, wikimédien bénévole et élève conservateur de bibliothèques à l’INET (Institut national des Etudes territoriales), il a pu effectuer un travail de méta-contribution sur les contenus afin de faciliter le travail des futurs contributeurs et l’accès aux lecteurs. Cette résidence a permis de mettre en valeur les projets réalisés dans le cadre du partenariat GLAM (Galleries, Libraries, Archives and Museums) : traduire en anglais et en allemand les contenus les plus consultés en lien avec les Archives nationales sur l’encyclopédie Wikipédia, renforcer les liens entre les Archives nationales et la communauté des wikimédiens qui se traduiront par l’organisation durant l’année 2020 d’ateliers d’écriture et d’un éditathon.

Partager un savoir, faciliter l’accès à des connaissances sourcées et documentées

Les Archives nationales et les projets Wikimédia : des objectifs communs

Procès-verbal d’interrogatoire de treize templiers du bailliage de Caen. Archives nationales / Domaine public. Numéro d’inventaire J//413, n° 20.
Aller là où les publics sont, partager les collections là où elles seront vues et réutilisées. Les Archives nationales se sont engagées à enrichir l’encyclopédie collaborative Wikipédia pour créer et améliorer les notices concernant les fonds d’archives qu’elles conservent, à enrichir la médiathèque Wikimedia Commons par des documents emblématiques conservés par l’institution, à collaborer sur d’autres projets comme Wikisource et Wikidata.

L’accès gratuit de tous aux archives de l’État

Les Archives nationales ont pour missions principales de collecter, conserver, communiquer, faire comprendre et mettre en valeur leurs fonds et favoriser l’apprentissage de la citoyenneté auprès des jeunes publics. Créées pendant la Révolution française, les Archives nationales conservent les archives publiques des différents régimes politiques du VIIe siècle jusqu’à nos jours, ainsi que les minutes des notaires parisiens et des fonds d’archives privées. Avec la loi du 7 messidor an II [27 juin 1794], l’accès gratuit de tous aux archives de l’État est établi comme une garantie du régime démocratique et de la transparence de l’État. Ce sont près de 350 kilomètres linéaires d’archives sur tous supports, qui sont conservés, ainsi que des millions de fichiers nativement numériques. Parmi ces documents, certains symbolisent des étapes majeures de l’histoire de France : les papyri mérovingiens, le procès des Templiers, le journal de Louis XVI, le serment du Jeu de paume, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, le testament de Napoléon, les Constitutions successives de la France, ou encore les manuscrits des discours du général de Gaulle.

Pour aller plus loin

Revivez la signature du partenariat entre Wikimédia France et les Archives nationales en 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top