Accueil / Wikipédia en français atteint les deux millions d’articles / Portrait de « labeliseur » d’articles – Tsaag Valren

Portrait de « labeliseur » d’articles – Tsaag Valren

La version en français de Wikipédia a franchi cette année le seuil symbolique des deux millions d’articles. A cette occasion, Wikimédia France vous fait découvrir quelques-uns de ces bénévoles qui participent à cette aventure collaborative.


« labeliseur » d'article
Giulia Pex – CC-By-SA 4.0

Qu’est-ce qu’un « labeliseur » d’article ?

« La fonction de « labeliseur » consiste à travailler des articles individuels jusqu’à atteindre la meilleure qualité de rédaction et de codage possible. Si je choisissais subjectivement un exemple que j’affectionne, ce serait par exemple l’article « licorne » : https://fr.wikipedia.org/wiki/Licorne. Cette qualité d’article est évaluée grâce à des critères : qualité et nombre de sources, exhaustivité de l’information, illustrations, et des détails techniques pas toujours visibles. Par exemple, la mise en forme du code et l’accessibilité des images aux aveugles et aux malvoyants comptent pour faire labelliser un article. Au fil des années, ces labels sont devenus de plus en plus complexes à obtenir, en raison de l’accroissement du nombre de critères à respecter. Actuellement, je détiens probablement le record du monde (toutes versions linguistiques confondues) en termes de labellisation d’articles. Pour qui aime les chiffres, cela représente actuellement 246 articles. »

Comment fais-tu ?

« Comment je fais… Une partie de la réponse réside dans ma qualité d’autiste. Un peu comme les gens aveugles compensent l’absence de vue par d’autres sens comme l’ouïe et le toucher, bon nombre de personnes autistes compensent leur absence de relations sociales par un intérêt pour le savoir, la recherche, la rédaction, l’ingénierie, etc. »

Pourquoi aimes/participes-tu au mouvement Wikimédia ?

« Les activités « sociales » ne m’attirent définitivement pas, et la majorité du mouvement repose sur l’organisation d’activités de groupe, impliquant des contacts avec d’autres gens. On pourrait dire que je participe au mouvement par « foi » en un monde futur où « chacun accède librement à la totalité du savoir humain », pour reprendre la formulation officielle. Enfant, je lisais les encyclopédies Tout l’Univers ; Wikipédia n’existait pas. Mais si j’avais 10 ans aujourd’hui, je lirais compulsivement une foule d’articles sur Wikipédia !  »

← Retour aux portraits

Haut