Accueil / Gender Gap / Biais de genre : Wikipédia aussi imparfaite que la société

Biais de genre : Wikipédia aussi imparfaite que la société

Posted on

Le biais de genre sur Wikipédia

La Wikipédia en langue française comporte 591 491 biographies, dont 18% consacrées aux femmes. Ce résultat indigne à juste titre. Il est le reflet de nos sociétés inégalitaires de générations en générations. L’outil Denelezh hébergé par Wikimédia France permet de voir l’évolution du ratio hommes-femmes sur Wikipédia par date de naissance. La décennie 1800-1809 est la plus inégalitaire avec seulement 5 % des biographies consacrées aux femmes. Le taux grimpe à 28% pour les personnes nées dans les années 1980. Il s’agit de la génération la plus représentée sur l’encyclopédie. La génération la moins inégalitaire est celle née dans les années 1990, avec 29 %. Nous avons mis de côté les deux dernières décennies bien qu’elles aient des taux élevés (42 % en 2000-2009 et 33 % en 2010-2019) mais comportent un très faible nombre de biographies.

Période Biographies % femmes
1800-1899 95 284 6-14 %
1900-1949 139 483 14-18 %
1950-1999 235 228 20-30 %
2000-2020 1 741 33-42 %

Dans les autres encyclopédies

L’information est rarement communiquée par les éditeurs. Mais Wikidata permet d’apporter la réponse. Plusieurs dictionnaires et encyclopédies sont entièrement ou quasiment alignés avec Wikipédia sur Wikidata. Il est dès lors possible de faire des statistiques sur le contenu des ressources correspondantes, notamment connaître la proportion de biographies dédiées à des femmes.

Who's Who in France
17%
Encyclopædia Britannica
12%
Oxford Dictionary of National Biography
11%
Encyclopædia Universalis
9%

Reflet de l’inégalité de nos sociétés

Wikipédia toute seule n’arrivera pas à réduire cette inégalité. La société entière est inégalitaire et Wikipédia a juste le mérite de quantifier globalement cela. Car les inégalités touchent tous les secteurs de nos sociétés et ce depuis des siècles.

« Savez-vous combien il y a de femmes artistes parmi les peintres exposés au Musée du Louvre ? À peine vingt-sept ! Les femmes restent encore très minoritaires dans les collections couvrant des périodes plus récentes. Elles sont 7 % au Musée d’Orsay et 20 % au Centre Pompidou. »

Les écoles d’ingénieur s’en sortent un peu mieux :

« 29 % C’est le pourcentage de femmes parmi les ingénieurs diplômés en 2015. »

Contrairement à la plus haute décoration honorifique française…

« Sur les 93.000 membres actuels de la Légion d’honneur, 10 % sont des femmes, dit-on à la Grande chancellerie de l’ordre, tout en précisant que la moitié de ces 93.000 titulaires de la Légion d’honneur le sont à titre militaire où très peu de femmes figurent »
Légion d’honneur : la longue marche des femmes vers le ruban rouge
La Dépêche, 2 avril 2010

Les prix artistiques ne sont pas exemptes de tout reproche :

« Depuis le début de l’ère des prix, en 1903, les autrices françaises n’ont reçu que 161 prix sur les 740 récompenses décernées »

Tout comme les programmes scolaires :

« en classe de première, seulement 4 % des auteurs étudiés par les lycéens pour le bac de français étaient des femmes en 2016, mais aucun en filière générale en filière littéraire, les classes de terminale qui ont depuis la réforme de 1995 une épreuve de « littérature », ont passé quinze ans, de 2002 à 2017, sans avoir jamais à travailler le moindre texte seulement 9 % des auteurs au programme du concours d’entrée à l’Ecole normale supérieure ont été des femmes entre 2008 et 2017 »

Les plaques de rues témoignent également de l’inégalité de nos sociétés :

« Sur les quelque 6.000 voies que compte Paris, à peine plus de 300 portent le nom d’une femme contre environ 4.000 pour les hommes »

La télé et la radio sont parmi les moins inégalitaires :

« La proportion de femmes à la télévision s’est ainsi établie à 42% contre 37 % à la radio »

Mais le sport féminin n’y a pas sa place :

« La diffusion à la télévision de la pratique féminine sportive […] entre 16 et 20 % en 2016 »

Quelles sont les solutions ?

Afin de proposer un contenu de qualité aux internautes, la vérifiabilité est une des règles essentielles de Wikipédia. Une information ne peut être mentionnée que si les lecteurs peuvent la vérifier, par exemple si elle a déjà été publiée par une source ou référence de qualité. Ainsi si aucune source indépendante fiable ne peut être trouvée sur un sujet, alors celui-ci ne peut pas faire l’objet d’un article.

Il manque certainement sur Wikipédia un grand nombre de biographies de femmes qui respectent ce critère de vérifiabilité. Des wikipédiens et wikipédiennes se sont même spécialisés dans la rédaction de biographies féminines. En français, il s’agit des initiatives Les sans pagEs (impliquées en ligne et qui se réunissent à Genève, Marseille, Montpellier, Paris, Toulouse, Tunis) et les Ateliers Femmes et Féminismes (à Nantes) que Wikimédia France soutient.

Pour le reste, Wikipédia a besoin de matière première car elle ne se substitue pas aux producteurs de connaissances que sont les journalistes, chercheurs et autres experts. Décernez des prix, faites des portraits, rédigez des entrées de dictionnaires bibliographiques, ou publiez des articles de recherche et des monographies sur des femmes méconnues. Wikipédia pourra ensuite traiter du sujet en faisant le travail de synthèse et de diffusion des connaissances.

Pour aller plus loin, l’étude de 2017 par la School of Economics : « ‘Anyone can edit’, not everyone does: Wikipedia and the gender gap »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top