Accueil / Wikimédia France / Actualité Wikimédia France / Wikimédia France fête ses 15 ans

Wikimédia France fête ses 15 ans

Posted on

En 2005, nous étions plus de 6,5 milliards d’êtres humains sur la Terre. Le sixième tome d’Harry Potter sortait dans les librairies et la plateforme d’hébergement de vidéo Youtube était mise en ligne. C’est aussi la naissance officielle de l’association, enfantée par un groupe d’une vingtaine de bénévoles enthousiastes, un peu geek et profondément amoureux de la connaissance et du partage. Au fil des ans nos missions ont évolué, notamment en raison de l’incroyable développement de Wikipédia en français, du développement significatif d’autres projets (Wikimedia Commons, Wikidata, Wikisource et le Wiktionnaire) et du changement de notre environnement. En 2006, la Wikipédia en français comptait entre 250 à 400 000 articles et était consultée par 5 à 6 millions de français chaque mois.

Aujourd’hui, ce sont 460 000 pages vues par heure, 30 millions de visiteurs uniques chaque mois, 17 000 contributeurs enregistrés actifs chaque mois,  plus de 2 millions d’articles, 290 articles créés chaque jour et 700 000 modifications par mois. L’association comme l’encyclopédie a bien grandi, passant d’un petit groupe à une communauté diversifiée composée de contributeurs, de développeurs, d’associations, de lecteurs, de donateurs et de partenaires. Aujourd’hui, nous ne sommes plus seulement un ensemble de sites web. Nous sommes devenus un mouvement et avons réalisé une partie de notre mission : Un monde dans lequel chaque être humain peut librement partager la somme de toutes les connaissances. Cela se divise en trois composantes :

  • bâtir un ensemble de connaissances qui soit complet, fiable et de haute qualité ;
  • de manière participative, ouverte à tous et toutes ;
  • et impliquant les habitants du monde entier.

Nous pouvons aussi nous enorgueillir de remplir cette mission sans recours  à la publicité et sans exploiter les données personnelles de nos utilisateurs.

Néanmoins, nous sommes encore loin d’avoir rassemblé la somme de toutes les connaissances. Les communautés actuelles ne représentent pas la diversité de la population humaine, surtout en matière de genre et d’origine sociale et géographique. Les barrières réelles et imaginaires à la co-construction du savoir sont encore nombreuses. Les femmes et personnes non-binaires sont encore trop sous représentées au sein des projets Wikimedia. 10 à 20 % seulement de la communauté de Wikipédia serait composée de femmes. 18 % des biographies concernent des femmes. Les français de Métropole représentent une écrasante majorité des rédacteurs de la Wikipédia en français. De nombreuses langues ont des communautés de rédacteurs très réduites ; la moitié des 300 encyclopédies Wikipédia ont moins de 10 contributeurs actifs. De plus, l’écrit ne doit pas être l’unique véhicule de transmission du savoir, délaissant la vidéo comme moyen de s’informer et mettant de côté les langues orales et signées.

En plus des défis internes au mouvement Wikimédia, l’environnement est amené à radicalement changer. Les nouveaux internautes proviennent de territoires où les projets Wikimédia sont peu connus. Sans parler des nouvelles formes de transmission du savoir (web de données, knowledge graph,  interfaces homme-machine vocales, apprentissage et traduction automatiques, etc.). Enfin, l’environnement légal qui a sans doute favorisé l’émergence de Wikipédia au début des années 2000 est en train de changer considérablement ces derniers temps. Nous devons veiller à ce qu’il ne devienne pas un frein au partage des connaissances, tout en luttant contre la censure publique ou privée, le contrôle de l’information et la désinformation.

Par Pierre-Yves Beaudouin, président de Wikimédia France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top