Accueil / Focus sur / Ces monuments disparus… sauf dans la galaxie Wikimédia

Ces monuments disparus… sauf dans la galaxie Wikimédia

Posted on

Le temps passe et efface les traces de notre patrimoine. Les flammes, les combats ou même le tourisme incontrôlé peuvent causer des dommages irrémédiables. C’est au moment de déplorer les pertes que l’on constate l’importance de documenter et conserver.

Des aléas parfois irrémédiables

Takemasa nakamura, CC by-SA 4.0

Le 21 juin 2017, lors de la bataille de Mossoul, la grande mosquée al-Nouri est détruite par les djihadistes, ainsi que le minaret al-Habda.

Le 2 septembre 2018, un incendie de grande ampleur se déclare et s’étend aux trois niveaux du palais de Boa Vista dans lequel est hébergé le musée national de Rio de Janeiro. Le musée possédait une irremplaçable collection d’objets appartenant aux civilisations précolombiennes de l’Amérique du Sud , dont une momie andine vieille de 3500 ans.

Le 15 avril 2019, l’incendie de Notre-Dame de Paris se déclare en fin d’après-midi à l’intérieur de la charpente de la cathédrale et prend rapidement une grande ampleur. Les flammes détruisent intégralement la charpente, les toitures de la nef et du transept et de la flèche. En s’effondrant, la flèche provoque l’écroulement de la voûte de la croisée du transept, d’une partie de celle du bras nord et de celle d’une travée de la nef.

 

Documenter pour transmettre

En trois ans, ce sont trois monuments d’importance qui ont disparu. Wikimédia France mène des campagnes afin d’inciter tout un chacun à partager ses connaissances et les médias qu’il détient avec le reste du monde, sans attendre l’irrévocable pour faire état de ce qui nous manquait.

Après l’incendie de Notre-Dame de Paris, Wikimédia France a lancé un appel au versement de photographies. En effet,  la flèche était extrêmement peu documentée compte tenu de son importance, et les quelques supports disponibles étaient somme toute d’une qualité mitigée. À ce jour, 625 photographies ont été téléversées sous licence libre dans le cadre de cette campagne. L’association et l’ensemble de la communauté remercient tous les contributeurs qui y ont participé afin de partager avec les générations futures la longue histoire de ce bâtiment.  De la même façon, 169 photos ont été récoltées pour le musée national de Rio de Janeiro et une vingtaine pour la mosquée d’al-Nouri.

LEVRIER Guillaume, CC by-SA 4.0

En de telles circonstances, ces supports visuels font désormais état de notre patrimoine disparu. C’est aussi dans cette optique qu’est reconduit chaque année depuis 2011 le concours Wiki Loves Monuments. Pour rappel, il s’agit d’un concours photo se déroulant du 1er au 30 septembre et ayant pour objectif d’encourager la valorisation des monuments historiques sur Wikipédia par l’intermédiaire d’un autre des projets Wikimedia : la médiathèque Wikimedia Commons. Plus récemment, depuis 2018, la campagne « Photographier les Outre-Mer », en partenariat avec le ministère des Outre-Mer et l’Agence française de développement (AFD), se consacre à la culture des territoires ultra-marins, extrêmement délaissée sur les projets Wikimédia.

L’association espère encore convaincre les Pompiers de Paris de libérer les photographies de leurs opérations lors de l’incendie, comme cela a pu être fait avec d’autres casernes à l’étranger, permettant ainsi par la même occasion de valoriser le travail des soldats du feux. Les partenariats avec les institutions publiques, les Wikipédiens en résidence et les événements de contribution organisés par Wikimédia France ont tous ce même objectif : conserver, valoriser et transmettre la connaissance.

Nos actions dépendent de votre soutien.

Soutenez le libre partage de la connaissance

Faire un don

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top