Accueil / Wikimédia France / Actualité Wikimédia France / Le Dico, jamais la langue française n’a été aussi vivante !

Le Dico, jamais la langue française n’a été aussi vivante !

Posted on

Un dictionnaire papier adapté du Wiktionnaire !

Le Dico adapté du WikitionnaireDe nombreux exemples attestent de la réutilisation intensive des contenus des projets Wikimédia sur papier ou à travers le web. Depuis la création de Wikipédia en 2001, peu d’entre eux ont pourtant eu l’ambition de les compiler et retravailler pour les décliner en ouvrage papier. Il faut dire que la tâche est ardue puisqu’un travail de ce type nécessite un investissement et une patience mis à rude épreuve.

En septembre 2018, les Éditions Garnier décident de tenter l’aventure en s’attaquant au Wiktionnaire, cadet de Wikipédia, dictionnaire libre et gratuit comptant pas moins d’1,7 millions d’entrées. La démarche étonne et captive, le projet lui à l’ambition d’ « allier la rigueur et la structure du papier à l’actualité du numérique » pour un « Dico » plus que jamais contemporain.

Le projet démarre véritablement lorsque les Éditions Garnier entrent en contact avec Wikimédia France, avec la ferme intention d’en découdre avec les lemmes et de soutenir au passage l’action de centaines de bénévoles. Il faut croire que l’investissement passionné des « wikimédiens » ne passe pas inaperçu… Un partenariat voit le jour avec le soutien de Wikimédia France et la générosité des Éditions Garnier en toile de fond. Des dons symbolisant les droits d’auteur seront reversés à l’association par la société d’édition.

La suite ? En voici un bel aperçu avec ce texte écrit par Olivier Cachin.

Le contexte

L’histoire du Dico, c’est l’histoire d’une passion. Passion pour la langue, passion pour les mots, et certitude que le support papier reste le meilleur moyen de faire vivre l’écrit. Pourtant, c’est bien Internet qui est à la base de ce projet fou, imaginé par les éditions Garnier en partenariat avec Wikimédia France.

Maxime Perret, coordinateur du projet, a fédéré l’envie de créer un nouveau dictionnaire qui ne soit pas une refonte du Littré ou d’autres dictionnaires déjà existants. « Tous les rédacteurs du Dico ont remis à plat les définitions du Wiktionnaire pour obtenir une photographie de la langue française en 2019 », explique-t-il.

Le logo du Wiktionnaire – Smurrayinchester – CC-BY-SA 3.0

Le nombre de consultations des mots du Wiktionnaire sur Internet a été à la base de la sélection, modérée bien sûr par le collectif qui a travaillé sur le projet du Dico. Car Le Dico, c’est un travail d’équipe : une cinquantaine d’auteurs, le noyau des 200 contributeurs les plus actifs du Wiktionnaire ainsi qu’une équipe éditoriale, plus une vingtaine de relecteurs correcteurs qui ont participé à la construction des articles. Et c’est cette Dream Team qui est à l’origine des 1700 pages de définitions du Dico, une somme de mot qui est aussi un instantané de la langue française la plus actuelle.

Le lexique francophone comporte environ un million de mots, et une personne cultivée en utilise 30.000. Le Dico, lui, propose 40.000 noms communs parmi les plus utilisés de la langue française, 30.000 synonymes, antonymes et expressions ainsi que plus de 100.000 définitions. Les mots les plus recherchés ont été identifiés, et 250 d’entre eux bénéficient dans Le Dico d’une étymologie détaillée permettant de revenir aux origines des mots sélectionnés.

Parce que la langue française est vivante

Le Dico, adapté du WiktionnaireLe Dico montre que les mots sont liés les uns aux autres et fonctionnent par familles, d’où l’inclusion de « réseaux de mots » qui aident à comprendre le système de la langue. Parmi les mots nouveaux du Dico, on trouvera aussi bien bashing que cisgenre, flashmob, cryptomonnaie, ghosting, malaisant, mashup, swag, putaclic et yamakasi. On l’aura compris, les anglicismes font partie du corpus du Dico, et les mots qui se sont récemment imposés dans le langage courant, notamment via la culture populaire et notamment le rap et les musiques urbaines, ont toute leur place dans cet ouvrage au prix de 24,50 €.

Un grand soin a été accordé à la présentation typographique, afin que tous ceux habitués à lire sur écran ne soient pas désarçonnés. Enfant métis de l’électronique et du livre à l’ancienne, Le Dico est un ouvrage mutant, un événement dans le monde de l’édition. Alors, qui est susceptible d’être intéressé par Le Dico ? Les professeurs comme les élèves, les linguistes comme les profanes, les universitaires comme les rappeurs. Bref, tous ceux qui ont une curiosité pour la langue française, mais aussi ceux qui savent que celle-ci est une entité vivante, sans cesse en mouvement, qui va bien au-delà des cercles académiques. Le poids des mots et le choc du Dico.
Jamais la langue française n’a été aussi vivante.


Pour commander le Dico, direction le site des Éditions Garnier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top