Accueil / Concours photo / Pour la valorisation du patrimoine des Outre-mer

Pour la valorisation du patrimoine des Outre-mer

Posted on

Photographier les Outre-mer 2019


Regroupant traditions culturelles, diversités architecturales, paysagères et linguistiques, les patrimoines matériels et immatériels des Outre-mer constituent une richesse indéniable pour la culture française. Si le tourisme a mis en exergue certaines spécificités naturelles, les territoires d’Outre-mer ont encore de nombreuses caractéristiques patrimoniales, urbaines et immatérielles à partager et pour cause : la majeure partie de ce patrimoine est inexistant sur Wikipédia. Depuis 2018, Wikimédia France s’engage à valoriser ces régions trop peu documentées dans la plus grande encyclopédie du monde. Dans le cadre du concours « Photographier les Outre-mer » arrêtons nous sur ce patrimoine qu’il est temps de partager.

Focus sur le patrimoine inconnu d’Outre-Mer

Les chiffres sont éloquents. Parmi environ 300 monuments historiques ultramarins, près de la moitié ne dispose d’aucune illustration libre, voire ne possèdent même par leur article sur Wikipédia. Le décompte lui-même est incertain, car l’encyclopédie ne possède pas de liste officielle pour certains territoires comme Wallis et Futuna, la Polynésie française, Saint-Martin ou la Nouvelle-Calédonie. Cette situation est dommageable tant pour l’encyclopédie Wikipédia que pour les territoires eux-mêmes.

Édifices publics, maisons bourgeoises de ville, cases traditionnelles des faubourgs ou des campagnes, tous ces bâtiments qui dessinent les paysages des Caraïbes et de l’océan Indien relèvent d’une architecture qui doit son originalité à l’histoire particulière de ces territoires. Si particulière que parler des patrimoines des Outre-mer n’est pas chose aisée, les définir moins encore. Le ministère de la Culture en relevait tout l’enjeu dans son numéro Culture et recherche dédié au patrimoine des Outre-mer il y a quelques années :

« Quoi de plus éloignées qu’une présence inuit à Saint-Pierre-et-Miquelon, découverte par des fouilles archéologiques, et la grâce codifiée des chanteuses de debaa de Mayotte »
Culture et recherche n°126
Numéro spécial Patrimoines des Outre-mer

Répertorier pour faire connaître

L‘inventaire général du patrimoine culturel a été conçu en métropole et bien qu’il soit plébiscité par de nombreux pays non-européens, il reste à perfectionner pour une application aux patrimoines d’Outre-mer. Pour ces territoires, les services de l’inventaire ont été installés tardivement dans les différentes Directions des affaires culturelles et faiblement dotés. Depuis 2004, l’inventaire général du patrimoine culturel est mis en œuvre par les régions à la suite de la décentralisation. En confiant la responsabilité des opérations d’inventaire aux régions, la loi relative aux libertés et responsabilités locales conforte la place que ces opérations ont à occuper dans la prise en compte du patrimoine culturel en matière de développement durable, de valorisation économique, d’attractivité des territoires et de cohésion sociale. Quelques années plus tard, le ministère des Outre-mer et l’Unesco signent une convention pour valoriser le patrimoine des Outre-mer. Avec cette convention :

« Nous menons le combat : celui de l’accès à la culture partout, par tous, et de la reconnaissance du patrimoine ultramarin »
Ericka Bareigts
Ministre des Outre-mer d'août 2016 à mai 2017

« Photographier les Outre-mer »

Le concours « Photographier les Outre-mer » s’inscrit dans la continuité de cette dynamique pour donner accès aux richesses de ces territoires à toutes et tous.

Les Outre-mer représentent 12 territoires répartis dans trois océans qui malgré certaines réalités culturelles analogues héritent chacun d’une histoire singulière. Suite à une première édition consacrée aux espaces naturels, c’est tout naturellement que le concours s’est orienté cette année vers les bâtiments classés et le patrimoine immatériel. Pour ne prendre que cet exemple, ce dernier comporte une batterie de pratiques inventoriées allant du savoir-faire à l’art du conte en passant par les sports, les musiques et les danses.

Cette année, le concours s’inscrit dans une dimension culturelle plus large puisque les 24 photos sélectionnées pourront être exposées (sur tous supports, numérique, vidéo, tirages papier…) au ministère des Outre-mer lors des journées européennes du patrimoine qui se tiendront du 21 au 22 septembre 2019. A noter cette année qu’un prix spécial sera attribué à un support multimédia (vidéo, son, 3D).


Crédits images : affiche du concours par Sarah Krichen WMFr, CC-by-SA 4.0, bagne de Guyane par Nayoches, CC-by-SA 4.0, église Saint-Joseph de Mana par Psu973, CC-by-SA 4.0, église Saint-Joseph d’Iracoubo par Psu973, CC-by-SA 4.0, carnaval de Kourou par Arria Belli, CC-by-SA 2.0.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top