Accueil / Wikifranca / Afrique / Wiki Loves Africa – Les résultats du concours 2019 !

Wiki Loves Africa – Les résultats du concours 2019 !

Posted on

Parmi les millions d’articles que vous pouvez consulter sur Wikipédia, les sujets relatifs à l’Afrique sont ceux qui bénéficient de la plus faible couverture. Cela est dû à de nombreuses raisons, mais principalement au fait que beaucoup de personnes ignorent qu’elles peuvent faire don de leurs photos, de leurs vidéos et de leurs documents audio à Wikipédia.
Chaque année, Wiki Loves Africa est là pour célébrer en images la richesse, la diversité et la beauté de l’Afrique. Le concours est organisé par l’association Wiki in Africa, en partenariat avec Ynternet.org et de nombreuses associations et groupes d’utilisateurs Wikimédia en Afrique. Cette année, il a permis de collecter 9000 photographies !

Wiki Loves Africa ? Quésako ?

Wiki Loves Africa est un concours annuel qui encourage les photographes amateurs comme professionnels à partager librement leurs documents (photos, vidéos et enregistrements audio) sur Wikipédia et les autres projets de la Fondation Wikimédia. Chaque année le thème du concours change et est choisi par la communauté parmi des thèmes universels, riches visuellement et culturellement spécifiques. Depuis la création de la compétition, de nombreux thèmes ont été traités :

En 2019, le thème du concours était le jeu.  Ce thème englobait de nombreuses approches et était aussi intentionnellement ouvert à l’interprétation.

Il encourage à proposer des  représentations de jeux de détente et jeux sérieux, du sport et des divertissements sous la forme de jeux de société ou de jeux intellectuels, d’activités physiques de divertissement ou de compétitions, d’interactions ludiques, de performances théâtrales ou musicales, etc..

Clichés gagnants respectivement en 2017 et 2016.

Les images gagnantes !

1er prix Wiki Loves Africa

Enfants du camps de réfugiés de Yida. Sud Soudan. 1er prix Wiki Loves Africa 2019. Auteur: Marco GualazziniEnfants du camps de réfugiés de Yida, Sud-Soudan par Marco Gualazzini CC-by-SA 4.0

Il est attribué à Marco Gualazzini pour son cliché illustrant des enfants d’un camp de réfugiés jouant sur la carcasse d’un avion de transport Antonov au Soudan. Il convient de noter que Marco a déjà gagné le 3ème prix du concours WLA par le passé. Un récidiviste ! Vous pouvez le suivre sur Facebook. Le contexte de prise de cette photo est vraiment très intéressant. Voici une traduction libre de l’explication donnée par Marco :

J’ai pris cette photo dans le Sud-Kordofan, où je travaillais sur un article relatif à la campagne de bombardement aérien menée par l’armée soudanaise. Les civils se sont réfugiés dans les grottes des monts Nouba pour éviter le bombardement aérien. Les organisations d’aide humanitaire ont retiré leurs travailleurs et le gouvernement soudanais a interdit aux journalistes d’entrer dans la région.

Le gouvernement soudanais a mené une campagne de bombardement contre les civils qu’il accuse de soutenir les rebelles de Nuban. Des bombes à shrapnels bon marché sont larguées presque chaque jour par des avions de fret Antonov. La campagne de bombardement a terrorisé les habitants de la zone montagneuse, forçant de nombreuses personnes à s’enfuir et rendant presque impossible pour d’autres de planter des cultures et de s’occuper de leurs fermes.

Le conflit a éclaté en 2011 entre le gouvernement de Khartoum et l’armée rebelle SPLA-N et a impliqué plus de 700 000 personnes, et est à l’origine du déplacement de 400 000 personnes à l’intérieur du pays, dont 68 000 ont atteint le camp de réfugiés de Yida, au Sud-Soudan.

Il n’existe actuellement aucune donnée fiable sur le nombre de personnes ayant perdu un membre ou affectées physiquement d’une autre manière depuis le début de la guerre dans la région des monts Nouba en juin 2011. Certaines personnes ont été blessées ou tuées par des éclats d’obus, d’autres sont victimes d’accidents en marchant sur des bombes cachées juste sous le sol. À ce jour, il est toujours interdit aux ONG de travailler sur le terrain et aux journalistes, nationaux et internationaux, de rendre compte de la rébellion qui a lieu dans les monts Nouba.

J’ai pris cette photo dans le camp de réfugiés de Yida. Nous sommes arrivés dans le sud du Kordofan par le sud du Soudan. Nous avons donc passé quelques jours dans le camp, qui se trouve à la frontière, afin d’obtenir l’autorisation des rebelles de franchir la frontière. Un jour, j’ai vu les enfants jouer sur la carcasse d’un avion Antonov et je savais que le gouvernement soudanais utilisait ces Antonov pour larguer les bombes qui tuaient ces mêmes enfants, leurs parents ou leurs amis. Le contraste était tellement saisissant que j’ai décidé de prendre cette photo. Je me suis assis et j’ai attendu pour donner aux enfants le temps de s’habituer à moi. Après un certain temps, ils se sont finalement habitués à moi, et ils ont recommencé à jouer. J’ai alors pris cette photo…

Photographe italien
Marco Gualazzini

2e prix Wiki Loves Africa

Jeu de cache-cache par Summering2018, CC-bySA 4.0

Attribué à Summer Farag, une égyptienne, pour son cliché illustrant des enfants en train de jouer à cache-cache.
Mme Farag était auparavant enseignante, mais s’est tournée vers la photographie. Ce cliché fut pris alors qu’elle était en déplacement avec le « Adasa » Club for Photography dans Nubia City en Haute-Egypte.


3e prix Wiki Loves Africa

Enfants jouant au football en Egypte par Mohamed Hozyen Ahmed, CC-by-SA 4.0

Attribué à Mohamed Hozyen Ahmed, également égyptien, pour une photo illustrant des adolescents en train de jouer au football dans les rues du Caire et dont il admirait le talent avec émotion.
Mr Hozyen Ahmed s’est mis à la photographie il y a 3-4 ans. Il est un nouveau contributeur sur Wikimedia Commons. N’hésitez pas à lui laisser des messages d’encouragement à poursuivre sa participation sur Wikimedia Commons !


Prix « formes de jeux, de divertissements ou d’événements culturellement spécifiques ou traditionnels »

Fantasia en Algérie par Sofiane Mohammed Amri, CC-by-SA 4.0

Attribué à Mohammed Amri, photographe adepte de la Fantasia (nom donné à différents spectacles équestres traditionnels de simulation d’assauts militaires, pratiqués essentiellement au Magreb) et auteur de nombreux clichés de qualité disponible sur Wikimedia Commons.

Le but de prendre des photos dans ce festival est d’ajouter du contenu à la région dans laquelle je vis … afin que les générations futures puissent connaître l’histoire et la culture de nos ancêtres et faire connaître au monde notre patrimoine et nos traditions. La photo pour moi est la langue que tout le monde comprend. Vous pouvez parler aux gens à travers l’image. Je pense que chaque photographe travaille bien sur son image pour offrir le meilleur au spectateur. Surtout dans le domaine du journalisme et de la photo qui raconte le lieu et l’heure en toute sincérité et crédibilité pour véhiculer une image réelle et une grande valeur artistique.
Sofiane Mohammed Amri
Photographe algérien

Prix «Femmes et sport »

Filles lutteuses au Cameroun par Yvonne Youmbi, CC-by-SA 4.0

Il est attribué à Yvonne Gasseu Youmbi, pour son cliché représentant des jeunes femmes en train de pratiquer la lutte au Cameroun.
J’adresse mes remerciements personnels à Bachounda et Georges, grâce à qui nous avons pu entrer en contact avec Mme Youmbi ! Mme Youmbi a un master dans le domaine de la cinématographie, option édition et effets spéciaux. Elle se passionne pour les voyages, la culture et l’élevage d’abeilles.


Bravo à ces 5 personnes pour leur magnifique travail. Il convient également de féliciter les personnes dont les clichés ont fait partie des meilleurs sélections : https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Best_images_from_Wiki_Loves_Africa_2019

Et puis d’une manière générale l’équipe de Wiki Loves Africa tient à remercier l’ensemble des participants au concours, qui ont fourni pratiquement  9000 photos permettant de mieux illustrer leurs pays et leurs cultures.

→ Retrouver la totalité des clichés gagnants sur le site du concours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top