Accueil / Projets Wikimedia / Celtic Knot : la conférence Wikipédia autour des langues

Celtic Knot : la conférence Wikipédia autour des langues

Publié le

Le Celtic Knot est un événement ayant pour but de rassembler des personnes autour du soutien et de l’organisation des communautés linguistiques. L’idée est de renforcer le lien (knot en anglais) entre ces communautés et d’avoir les bons outils pour passer à l’action. Les participants apprennent les uns des autres et discutent des avancées en matière d’éducation et d’outils libres pour soutenir et faire grandir leurs projets. Ce rassemblement est certes « celtique » par son origine mais parmi les 55 personnes présentes on comptait aussi des Basques, des Catalans, des Galiciens, des Samis, et même un Sud-africain.

Wikimédiens devant leur ordinateur durant l'atelier de traduction du Celtic Knot
Wikimédiens durant l’atelier de traduction (Jason Evans, CC0)

Pour cette deuxième édition, le Celtic Knot s’est tenu à Aberystwyth (pays de Galles), à la Bibliothèque nationale du pays de Galles (Llyfrgell Genedlaethol Cymru). Ce lieu emblématique a été choisi car Jason Evans y est wikimédien en résidence depuis 2015. Sur deux jours, les 5 et 6 juillet 2018, les présentations, ateliers et discussions se sont succédé.

Un défi récurrent est la taille et les ressources limitées des communautés concernées. Mais cet obstacle n’est pas insurmontable, les diverses façons d’avoir un projet dynamique et une communauté florissante ont été évoquées. Par exemple, l’outil de traduction ContentTranslation facilite le partage entre versions linguistiques. De même, Wikidata est une voie royale pour l’échange d’informations multilingues. Simon Cobb, wikidatien en résidence (Wikidata Visiting Scholar) a présenté l’état la fracture linguistique dans Wikidata et plusieurs ateliers ont permis de concrètement manipuler les données que ce soit pour enrichir avec des traductions ou pour récupérer et utiliser ces traductions. Enfin, si les projets Wikisources peuvent être chronophage et que leur gestions nécessitent quelques compétences techniques, c’est un bon exemple de projet adapté pour un groupe de quelques personnes.

Lors des présentations comme des échanges, les contenus à l’oral et en particulier les technologies de conversion text-to-speech et speech-to-text sont un sujet qui est régulièrement revenu. En la matière les initiatives sont nombreuses : OpenSpeaks, Commons Voice, Lingua Libre et le potentiel important.

Merci à toutes les personnes présentes qui ont fait le succès de cette édition et rendez-vous l’été prochain pour la prochaine édition, en Irlande, Norvège ou peut-être en France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut