Accueil / Projets Wikimedia / Regarder, écouter et partager ! à SOIMA 2015

Regarder, écouter et partager ! à SOIMA 2015

Publié le

Les 3 et 4 septembre derniers s’est tenue l’édition 2015 de la conférence SOIMA (Conservation des collections de sons et d’images). La conférence est basée sur l’expérience collective du programme multi-partenaires de l’ICCROM (organisation intergouvernementale qui se consacre à la conservation du patrimoine culturel) sur la conservation des collections Images et Sons, qui a organisé cinq initiatives de « capacity building » (quatre à l’internationale et une régionale) en Afrique, en Asie, en Europe et en Amérique latine entre 2007 et 2014.

L’objectif de cette édition 2015 ? Construire sur une vision globale en réunissant près de 90 professionnels du son et de l’image,  venus de 55 pays partager leurs stratégies pour assurer un avenir créatif au patrimoine audiovisuel mondial, comme l’explique l’ICCROM sur son site :

« Les sons et images enregistrés ont envahi notre monde, nos vies et notre imagination. Grâce aux rapides avancées réalisées dans le domaine des réseaux sociaux et des technologies de l’information, il est devenu bien plus facile de partager et d’utiliser des contenus de sons et d’images. Pourtant, contrairement aux idées reçues, tous les contenus ne sont pas facilement utilisables. Les connaissances actuelles en matière de préservation et d’accès sont fragmentées, souvent prisonnières de domaines d’expertise séparés, ce qui constitue un défi pour les collectionneurs et les utilisateurs de ces contenus. »

Le colloque a réuni professionnels et décideurs intéressés par la préservation des sons et images, autour de quatre thèmes  :

  • La mémoire, le patrimoine immatériel et les expressions créatives
  • Soutenir le patrimoine son et image
  • Utilisation créative et accès
  • Éducation et formation : besoins actuels et possibilités futures

Wikimedia Belgique (l’un des plus récents « chapitres » du mouvement Wikimedia) était partenaire de cette édition, soutenu dans son effort par Wikimédia France, sur le plan financier et logistique. Des brochures expliquant comment les institutions culturelles peuvent travailler avec Wikipédia avaient été traduites en français pour l’occasion et Wikimedia Belgique a tenu un stand pendant les deux jours de conférence. Romaine, membre du conseil d’administration de Wikimedia Belgique indique :

« Nous pensons qu’il est important d’être présents à ce genre de conférences, car de cette manière nous pouvons – en tant que mouvement Wikimedia – toucher les institutions culturelles à travers le monde. Souvent, ces dernières ne sont pas sensibilisées aux possibilités de travailler avec Wikipedia, ni ne connaissent l’existence du mouvement. Le fait d’être de participer à une conférence telle que SOIMA nous permet de nous présenter, de nous faire connaître et de faire prendre conscience que le travail avec Wikipedia / Wikimedia est possible. »

Lors de l’ouverture de la conférence, la directrice du KIK-IRPA (Institut royal du patrimoine artistique de Belgique) annoncé le lancement du projet Wiki Loves Art 2016 en Belgique, et a remis symboliquement à Wikimedia Belgique une première donation (cf. ci-dessous). L’objectif de ce projet est de nouer des contacts avec des institutions, notamment culturelles, et d’élargir leur présence numérique en particulier dans les projets Wikimedia, en augmentant la disponibilité des photos de leurs collections d’œuvres d’art, sous licence compatible avec les projets Wikimedia. Le projet souhaite également favoriser la rencontre entre bénévoles, contributeurs de Wikipedia et personnes intéressées par le monde de l’art et de la photographie.

Annonce en avant-première du lancement de Wiki Loves Art
A gauche, Romaine, membre du conseil d’administration de Wikimedia Belgique. A droite Christina Ceulemans, directrice de l’Institut royal du patrimoine artistique de Belgique

 

Crédits photographiques : Romaine – CC 0

Haut