Agrégateur de flux

Top départ pour Wiki Loves Africa 2016 !

actualités - 6 décembre, 2016 - 12:32

La troisième édition du concours Wiki Loves Africa vient de commencer !

Du 1er décembre 2016 au 31 janvier 2017, l’Afrique est à l’honneur sur les projets Wikimédia : le concours photographique Wiki Loves Africa entre dans sa troisième édition avec un thème inédit : “Danse et Musique”.

Qu’est ce que Wiki Loves Africa ?

Wiki Loves Africa est un concours photographique qui propose chaque année un thème différent, avec pour objectif de couvrir un aspect universel, visuellement riche et spécifique de la culture des pays d’Afrique. Chacun est invité à fournir photos, vidéos ou enregistrements audios au projet Wikimedia Commons, pour en faciliter l’usage et l’accessibilité sur Wikipédia ou sur les autres sites de la Wikimedia Foundation.

 

Les photographies gagnantes seront récompensées par les prix suivants :

  • 1er prix : US$600
  • 2e prix : US$400
  • 3e prix : US$200
  • Prix de la communauté : US$200
  • Et le prix Awesome : US$400

Chaque gagnant recevra également une souscription d’un an à Adobe Creative Cloud Photography Plan, ainsi qu’une batterie externe (brandée Wiki Loves Women :))

Les 1er, 2e et 3e prix seront sélectionnés par un jury international de Wikipédiens et des photographes professionnels. Le prix de la communauté est choisi parmi les pré-sélections du jury par les wikipédiens. Le Prix Awesome sera attribué pour une contribution majeure et exceptionnelle et sera choisi par les deux organisatrices.

Les Amazones d’Afrique en concert sur la scène Landaoudec lors du festival du Bout du Monde 2016 à Crozon dans le Finistère (France). Auteur : Thesupermat. CC-BY-SA.
Opobo Woman in full regalia during wrapper tying ceremony. Auteur : Goge Africa. CC-BY-SA.
Des femmes dansant à l’Abissa 2016, à Grand-Bassam. Auteur : Michaelli16. CC-BY-SA.
Théâtre tunisien. Mohamed daroizi. CC-BY-SA.
Zokra : instrument musical à vent. IssamBarhoumi CC-BY-SA.
Image of Zimbabwean musician Jah prayzer performing during the Shoko Festival in Harare. Image by Darius Mutamba. CC-BY-SA.
L’orchestre Symphoniaque Tunisien au Festival International de Dougga. Auteur :Afek91. CC-BY-SA.

 

Une troisième édition prometteuse

Depuis 2014, le concours a apporté plus de 13 624 photos à Wikimedia Commons pour une utilisation potentielle sur Wikipédia. La première année, à travers le thème de la cuisine, 873 personnes ont apporté 6 116 photos. Tenues et parures traditionnelles fut le thème de l’année 2015 qui a vu 722 personnes participer et plus de 7 500 photos ajoutées.
Les deux dernières années, le concours a essentiellement permis de collecter des photographies. La danse et la musique sont non seulement des thèmes très visuels, mais également parfaitement adaptés à des contributions visuelles et sonores. Nous espérons d’avantage de contributions audio et vidéos cette année. D’ailleurs… pour fêter la diversité des musiques traditionnelles et plus contemporaines de chaque pays participant à Wiki Loves Africa, l’équipe organisatrice invite aussi aux musiciens à publier ou ‘faire don’ d’un morceau de musique sous la licence CC-BY-SA afin de constituer une Wiki Loves Africa Playlist. Pour la réalisation de la Playlist, l’équipe Wiki Loves Africa est heureuse d’annoncer son association avec des organismes liés à la musique et aux arts tels que Music in Africa et les Instituts Goethe de plusieurs pays.

 

Rééquilibrer un fossé de contenus et de contributeurs entre Nord et Sud

Il existe sur Wikipédia et ses projets-frères un fossé entre pays dits du “Nord” et ceux du “Sud” tant au niveau des contributeurs habitant les pays d’Afrique, qu’au niveau des contenus disponibles à propos de ces pays. Le concours Wiki Loves Africa cherche à sensibiliser à cet écart problématique et à recruter de nouveaux contributeurs localement.

Au-delà du concours photo, 10 pays d’Afrique francophone et anglophone accueilleront des événements visant à promouvoir la contribution aux projets Wikimédia depuis l’Afrique. Suivez leur actualité sur la page évènement de Wiki Loves Africa.

 

Comment rejoindre le concours Wiki Loves Africa en 4 étapes ?
  • Étape 1 : Prendre des photos.
  • Étape 2 : Sélectionner les meilleures.
  • Étape 3 : Créer un compte sur Wikimedia Commons
  • Étape 4 : Utiliser l’outil de téléversement pour entrer vos photos.

Le concours est ouvert à toutes et à tous, amateurs comme professionnels, africains ou pas (même si nous faisons essentiellement la promotion du concours en Afrique). Pour les débutants, n’hésitez pas à faire usage du guide du participant débutant publié en 2015 par l’association Wikimédia France en collaboration avec Wiki Loves Africa.

 

Retrouvez plus d’informations  Commons et dans le communiqué de presse de lancement.

Suivez nous  sur Facebook et Twitter !

Articles pouvant vous intéresser:

Soutenir Wikimédia France

actualités - 29 novembre, 2016 - 16:46
Comme chaque année, à la même période, Wikimédia France fait appel à la générosité du public pour financer une partie de son activité.

Cette période réveille toujours les mêmes questions :

– quelles différences entre Wikimédia et Wikipédia ?

– quelles différences entre Wikimédia France et Wikimedia Foundation ?

Pour prendre les devants, Émeric Vallespi (Président) et Nathalie Martin (Directrice exécutive) ont décidé d’amorcer la campagne de levée de fonds, dans une courte vidéo explicative. Bon visionnage et n’oubliez pas de soutenir Wikimédia France.

 

On a besoin de vous !

 

Articles pouvant vous intéresser:

Les gagnants de Wiki Loves Monuments 2016 !

actualités - 25 novembre, 2016 - 10:32

Le choix a été difficile et a pris plus de temps que prévu mais voici finalement les 10 gagnants de Wiki Loves Monuments de l’édition 2016.

Merci encore à tous les participants ainsi qu’aux membres du jury et rendez-vous le 6 décembre à partir de 20 heures pour la remise officielle des prix au musée de Cluny.

1er : palais de justice d’Aix-en-Provence par Ddeveze

2e : crypte de la basilique Saint-Eutrope de Saintes par JGS25

3e : piles creuses du pont de la citadelle du Château-d’Oléron par Simon de l’Ouest

4e : Moulin à eau du hameau de la Reine, Versailles, par Jacky Delville

5e : Menhir d’Aire-Peyronne par Michael Niessen

6e : cale couverte du canal du Midi à Toulouse par MathieuMD

7e : chambre de Léonard de Vinci par Château du Clos Lucé

8e : pont du Gard par Clown522

9e : cité de Carcassonne par Meria Geoian

10e : beffroi d’Arras par Acd1066

Vous pouvez voir les gagnants des éditions dans les autres pays sur cette page.

Articles pouvant vous intéresser:

Benvinguda Lingua Libre !

actualités - 24 novembre, 2016 - 10:58

Après plusieurs mois de travail et grâce à l’implication sans faille des membres et bénévoles, l’outil Lingua Libre est entré dans une phase de test avec les premières sessions d’enregistrements qui se sont déroulées dans les locaux de Wikimedia France.

Session d’enregistrement LinguaLibre le 9 novembre 2016.

Face aux difficultés rencontrées par les locuteurs de langues minoritaires pour contribuer sur Wikipedia, Lingua Libre vise à proposer aujourd’hui et demain une nouvelle porte d’entrée vers le mouvement Wikimedia. Ainsi, bien que Lingua Libre ait d’abord été pensé pour encourager la participation de ces locuteurs, en réalité, il permet la contribution de toutes et tous et dans n’importe quelle langue ou dialecte.

Depuis la Wikiconvention francophone d’août dernier, plusieurs séances de travail ont permis d’aboutir aujourd’hui à la mise en ligne d’un système d’enregistrement simple et rapide permettant à chacun de participer à une grande collecte de sons à destination des projets.

Présentation de Lingua Libre à la Ubuntu party samedi 12 novembre

Depuis lors, des séances de tests d’enregistrements sont effectués régulièrement. Une présentation de l’outil a eu lieu lors de la dernière Ubuntu Party. L’objectif est de tester le système avant les prochaines échéances.

En effet, le 9 et 10 décembre prochain, un premier edit-a-thon en occitan se tiendra à Pau en partenariat avec Lo Congrès et l’In’Oc Aquitaine, des partenaires incontournables dans le développement de Lingua Libre. Ainsi, des séances d’enregistrements se tiendront sur les deux jours. Le 17 décembre, c’est à Strasbourg que se tiendra une nouvelle séance Lingua Libre avec un groupe de locuteurs alsaciens.

Cependant, tout n’est pas terminé. Certaines étapes importantes doivent encore être franchies. Tout d’abord le versement de l’outil sur Tool Labs et le développement du système de versement et de catégorisation sur Commons et puis bien sûr la traduction de l’interface de manière à diffuser l’utilisation de Lingua Libre.
Pour finaliser le projet et aider à son développement futur n’hésitez pas à vous inscrire à la prochaine réunion sur la page projet Lingua Libre

Articles pouvant vous intéresser:

7 500 clichés de monuments français pour Wiki Loves Monuments 2016

actualités - 14 octobre, 2016 - 15:10

Reflet du château de Vaux-le-Vicomte sur le miroir d’eau à l’aube (Jcvaux, CC BY-SA 4.0)

Discrètement mais sûrement, la sixième édition 2016 du concours Wiki Loves Monuments suit son cours : la période de soumission des photographies s’est terminée le 30 septembre. Tout au long du mois, plus 7 500 clichés de monuments historiques français ont été importés par 302 participants sur Wikimedia Commons, la médiathèque de fichiers sous licence libre qui alimente notamment Wikipédia. Au cours des six dernières éditions du concours, pas moins de 109 268 photographies de monuments français ont été récoltées. Au-delà de la France, une quarantaine de pays participent au concours, ce qui s’est traduit cette année par l’apport de plus de 268 000 photos sur Wikimedia Commons (voir plus de statistiques).

L’échéance de la période de soumission des photographies ouvre désormais la voie à une étape tout aussi importante : la sélection des meilleures images par les jurys nationaux. Pour Wiki Loves Monuments France, les cinq jurés, photographes amateurs ou professionnels et contributeurs aux projets Wikimédia, auront recours à pas moins de trois phases de sélection pour départager les 7 500 images en lice, d’ici fin octobre. L’objectif ? N’en garder que dix, classées par ordre de préférence, qui apporteront à leurs auteurs la reconnaissance de leur travail bénévole et de leur talent. Chacun d’entre eux se verra également décerner un prix, ainsi qu’un tirage d’art de leur cliché pour les trois premiers.

Rendez-vous, donc, en novembre, pour l’annonce des résultats. Suivra, le 6 décembre, la soirée de remise officielle des prix, au musée de Cluny à Paris.

Articles pouvant vous intéresser:

Se former à Wikidata

actualités - 11 octobre, 2016 - 09:46

Infobox Wikipédia mise en forme à gauche et données brutes Wikidata à droite (copies d’écran de Wikipédia en CC-BY-SA et de Wikidata CC-0 GPLv2+, montage CC-BY par VIGNERON).

Wikidata est une base de connaissances. C’est un projet frère de Wikipédia, développé par Wikimedia Deutschland et hébergé par la Wikimedia Foundation. Wikidata stocke des informations structurées, sourcées et réutilisables par l’ensemble des projets Wikimedia. Lorsqu’une information évolue, elle peut être reportée automatiquement sur l’ensemble des projets Wikimedia. Par exemple, lors de la mise à jour annuelle de la population d’une commune, l’information peut être mise à jour dans Wikidata et reportée automatiquement sur l’ensemble des Wikipédias utilisant cette information. Autre exemple de l’avantage de ce dépôt centralisé : Wikidata stocke les liens interwikis des projets Wikimedia. Auparavant, lorsque l’on changeait le nom d’une page Wikipédia, il était nécessaire de reporter ce changement manuellement sur toutes les autres versions linguistiques de Wikipédia et tous les projets Wikimedia. Aujourd’hui, le changement se fait à un seul endroit, avec une interface adaptée. La traduction des articles est également simplifiée : un lien dans une langue est facilement identifiable dans une autre langue. Quand vous traduisez un article avec l’outil de traduction, vous gagnez en fluidité. Quand vous modifiez un article pour y insérer un lien vers un autre article, vous avez aujourd’hui une courte description illustrée issue de Wikidata vous permettant de faire le meilleur choix. Wikidata est un projet encore jeune : il fêtera ses 4 ans en octobre prochain. Toutefois, si l’on regarde le nombre croissant d’ateliers Wikidata organisés chaque année dans la francophonie, l’intérêt pour ce projet se développe régulièrement. Le besoin de formation est donc réel, comme l’a montré l’atelier de formation à Wikidata lors de la Wikiconvention francophone et la série d’ateliers Wikidata organisés depuis l’automne dernier à Paris et cet été à Rennes. Tout d’abord, ces ateliers sont un succès certain — une trentaine de participant-e-s lors de la Wikiconvention (dont de nombreux nouveaux contributeurs – nouvelles contributrices), une quarantaine lors de l’atelier organisé à l’université Paris-Sud, une douzaine au total lors des ateliers rennais — et durable — les trois quarts des participant-e-s aux ateliers rennais ont pris part à au moins deux ateliers. Ensuite, ils permettent aux contributeurs – contributrices, expérimenté-e-s ou non sur d’autres projets Wikimedia, d’appréhender Wikidata et d’être autonomes dans son utilisation. Enfin, ils sont un vecteur d’émulation, comme en témoignent les outils de contribution et de visualisation créés lors de ces ateliers.

Contributeurs pendant l’atelier Wikidata de la Wikiconvention (Ziko van Dijk, CC BY-SA 4.0).

Si vous n’avez pas eu l’occasion de participer à un de ces ateliers, il est encore temps d’apprendre ! Par exemple, vous pouvez : Wikidata étant un projet transverse à tous les projets Wikimedia, vous pouvez également trouver de l’aide sur chaque projet, par exemple sur le projet Wikidata sur Wikipédia ou dans la page d’aide sur Wikisource.

 

 Auteurs : Envel Le Hir, Trizek, Nicolas Vigneron

 

Articles pouvant vous intéresser:

L’Été des régions Wikipédia

actualités - 3 octobre, 2016 - 14:47

 

Dédiée à la valorisation de nos territoires sur la plus grande encyclopédie au monde, l’Été des régions Wikipédia, seconde édition, s’est terminée ce 21 septembre.

Cette action invite les français (et les touristes) à photographier villes, villages, paysages, ou encore statues,artisanat et personnalités locales, en bref, ce qui fait la richesse et le charme des territoires de France. Ces photos téléversées sur Commons permettent ensuite d’illustrer les articles Wikipédia relatifs aux sujets photographiés.

Pourquoi s’intéresser à nos territoires ?

Aujourd’hui les articles relatifs à nos territoires ne sont pas encore assez illustrés. Suite à ce constat, nous avons fait le pari d’inciter les habitants et les touristes à photographier eux-mêmes les richesses du patrimoine local. Cela nous permet à la fois de développer le réseau de contributeurs mais aussi d’apporter un nombre important de nouvelles photos sur les articles Wikipédia.

Les mairies françaises, partenaires indispensables de la valorisation de nos territoires.

Pour cette édition, nous avons communiqué auprès des mairies rurales et des grandes villes françaises en leur proposant de téléverser cinq photos emblématiques du territoire.

Plusieurs centaines de mairies ont répondu à l’appel et téléversés des photos dans la campagne “Été des régions 2016” sur la médiathèque en ligne Commons.

La suite ?

Cibler les mairies françaises nous a permis de tisser de nouveaux liens avec des acteurs du territoire qui ne connaissaient pas encore l’association Wikimédia France et l’importance de la diffusion du patrimoine local. De plus, elles disposent de sources et ressources humaines essentielles à l’amélioration des articles sur Wikipédia.
Cependant, nombre d’entre elles nous ont contacté cet été en nous questionnant et en relayant des informations utiles pour améliorer des articles relatifs aux communes.
Les mois à venir seront donc consacrés à la réalisation de tutoriels à destination des mairies pour les aider à mieux comprendre la contribution sur Wikipédia et leur permettre de diffuser et de partager de façon autonome, avec les habitants, ce qui fait le charme de nos territoires.

À l’image du concours Wiki Loves Monuments qui se veut international, l’Été des régions Wikipédia pourrait s’internationaliser dès l’été prochain.

D’autres chapitres du mouvement Wikimedia ont pris contact avec Wikimédia France pour étudier la faisabilité d’un tel événement dans leurs pays.
Nous disposerions ainsi d’une multitude de nouvelles photos pouvant alimenter les articles relatifs aux territoires sur Wikipédia répondant ainsi à un réel besoin sur les articles concernés.

Retrouvez et découvrez les photos de l’édition 2016

A l’été prochain !

 

Articles pouvant vous intéresser:

Plaidoyer pour enseigner Wikipédia, suite mais pas fin.

actualités - 16 septembre, 2016 - 15:00

Après avoir écrit le billet Plaidoyer pour enseigner Wikipédia, j’ai participé à une table ronde Wikipédia à l’école à la Wikiconvention francophone puis discuté de l’enseignement de Wikipédia à l’EdCamp Paris à l’ICP, dans le cadre d’un “kindergarten” organisé par Wikimédia France. J’ai pu échanger avec des enseignants et contributeurs de Wikipédia sur ce thème, et j’en profite ainsi pour écrire une suite au premier billet qui tiendra également lieu de compte rendu pratique.

Il existe tout d’abord plusieurs façons d’utiliser Wikipédia dans l’enseignement supérieur et la vision des objectifs pédagogiques vus par Wikipédia et par l’enseignant ne sont pas forcément les mêmes. Ziko Van Dijk, autre intervenant de la table ronde à la Wikiconvention exprime cela en distinguant que l’objectif d’améliorer l’encyclopédie (c’est à dire produire du contenu), et former de nouveaux wikipédiens n’est pas forcément contenue dans l’idée pédagogique de l’universitaire.

Les collègues enseignants les plus réticents à Wikipédia ont comme objectif d’apprendre à s’en méfier : Wikipédia est associée à la peur du plagiat et à la question de la fiabilité. Nombreux sont ceux qui ont une vision très négative et stéréotypée. Il y a ensuite l’objectif d’apprendre à s’en servir, parfois pas très éloigné parfois d’ apprendre à s’en servir à des fins autopromotionelles : c’est la vision de “valorisation” du travail de recherche.

D’autres encore voient en Wikipédia la possibilité d’évaluer l’étudiant par l’écriture d’articles. Apprendre à écrire pour de vrai et être jugé par des pairs est déjà une activité plus en phase avec Wikipédia. L’une des variantes consiste à apprendre une matière en écrivant ; se pose alors le problème de la répétabilité d’une année sur l’autre. Une autre variante est d’apprendre à sourcer. C’est un objectif pédagogique constituant une des meilleures réponses à la vision méfiante vis-à-vis de Wikipédia.

Enfin il est possible d’utiliser Wikipédia comme vecteur ; apprendre à pénétrer un monde nouveau (dans le cours de Lionel Barbe, enseignant à Paris-Ouest également, ce dernier se définit comme un passeur de sciences plutôt qu’un maître). Dans mon cas, Wikipédia est un vecteur d’apprentissage de littératie numérique, ou plus exactement, comme le rappelle Milad Douheihi à la conférence inaugurale de l’EdCamp, une littératie numérique en tant que culture plutôt que technique ; développer une culture numérique critique de Wikipédia et du monde numérique par Wikipédia

Mon but est de parvenir à faire partager ma vision distanciée mais pas complètement de Wikipédia, faire toucher du doigt comment Wikipédia est un monde avec des aspects techniques, des aspects politiques, des aspects sociologiques, démocratiques, juridiques, épistémologiques….uniques et surtout complètement entremêlés les uns aux autres, et je le fais en racontant des anecdotes….des anecdotes qui ont pour but de révéler ces enchevêtrements en racontant une histoire. L’anecdote est censée surprendre sur un sujet que tout le monde connaït mais que personne ne connaît ET révéler les tensions et interpénétrations de tous ces thèmes, mais aussi provoquer des questions-réponses, particulièrement si l’anecdote a ou a eu un succès médiatique, si elle a été relatée dans la presse…

Par exemple : quand est abordée dans la pédagogie de l’écriture la question de l’ajout de photos, les principes de wikimedia commons, et/ou les règles du copyvio, l’anecdote du selfie du macaque met en lumière ces sujets, leur enchevêtrement, et leurs implications à la fois juridiques, techniques, procédurales, et de choix de licence, tout en traitant du militantisme du copyleft. L’anecdote est donc tout sauf futile : elle met en lumière cette complexité.

Mais dans la pratique, pour l’enseigner, la structure académique pose d’autres problèmes qu’un manque de vision pédagogique. Elle pose aussi des problèmes concrets à la fois pédagogiques et techniques :
Le premier problème est la nécessité (pour l’enseignant et l’étudiant) d’un cours hybride : à moitié en présentiel et à moitié en ligne. Dans la mesure où intervenir dans Wikipédia est une activité propre à une communauté en ligne et qui réagit de manière asynchrone, la partie active de l’enseignement n’est pas du tout adaptée à être présents obligatoirement en classe/amphi tout le temps en même temps ensemble. Pour tout ce qui est présentation, exemples, principes, débat dans la classe… le présentiel s’impose, il est même crucial : enseigner Wikipédia en ligne serait possible mais la description critique des mécanismes d’une part, l’accompagnement dans les premiers pas et la conclusion d’autre part sont plus faciles en présentiel. Mais d’un autre côté, dans toute la partie où l’étudiant doit plonger dans Wikipédia, y agir, y interagir ne se prête pas du tout à des séances en présentiel à heures et durée fixes : l’interaction avec la communauté est asynchrone.

Pire, obliger les étudiants à intervenir ensemble en même temps sur Wikipédia est une aberration technique : puisque tous les ordinateurs d’une même salle (voire même de toute une université ) sont vus par l’extérieur comme une seule adresse IP, la probabilité d’être vu comme une attaque en déni de service par Wikipédia est énorme et rend l’écriture dans Wikipédia impraticable. Wikipédia, pour se protéger, possède un mécanisme : pas plus de quelques interventions par minute provenant d’une même adresse IP avant blocage. La conséquence est de rendre impossible l’écriture dans Wikipédia dès que le nombre d’étudiants dépasse une poignée.

Une des conséquences de cet asynchronisme souhaité, est que la remise d’un écrit, d’une contribution à Wikipédia ne devrait PAS être l’aboutissement, ni d’un rendu, ni d’un cours, parce qu’il faut laisser le temps à la communauté de réagir ET à la classe d’en discuter. C’est une notion qui perturbe le schéma pédagogique ou le rendu conclut traditionnellement un cours, laissant au maître le soin d’évaluer, une fois le cours fini.

La question de l’évaluation s’est de fait beaucoup posée à la Wikiconvention. Si les enseignants savent tirer profit de Wikipédia pour imaginer une évaluation “par les pairs”, ils se posent souvent la question de comment évaluer l’évaluation, ou plus prosaïquement, comment transformer cette évaluation en note quantitative et compatible avec la logique universitaire de notation. Cet abandon de souveraineté de l’enseignant aux pairs est aussi à mettre en parallèle avec la question de choix du sujet de contribution d’un étudiant: en laissant à ce dernier la possibilité de s’exprimer (comme Wikipédia le recommande) dans un domaine qui lui est cher, l’enseignant est possiblement confronté à la possibilité de ne pas être l’expert du sujet.

De cette interrogation venant de collègues qui n’ont pas hésiter à plonger dans Wikipédia, on peut déduire qu’il n’est pas conseillé d’imaginer un cours et une évaluation de ce style sans avoir un minimum d’expérience de Wikipédia, d’être soit même lettré en Wikipédia.

Il reste beaucoup de choses à faire pour rendre l’Université et l’enseignement de Wikipédia compatibles, mais de plus en plus de gens s’y mettent…et en débattent.

Ce billet, deuxième d’une série sur l’enseignement de Wikipédia à l’Université est écrit par Alexandre Hocquet (Membre de Wikimédia France, Professeur des Universités à l’Université de Lorraine, appartenant au laboratoire de philosophie et d’histoire des sciences « Archives Henri Poincaré » dont le domaine est les STS, ou plus spécifiquement les Software Studies, et sa méthode l’analyse de conversations en fil).

Articles pouvant vous intéresser:

Quand les contributeurs francophones se retrouvent…

actualités - 31 août, 2016 - 16:25

Elle a enfin eu lieu ! La WikiConvention, déclinaison francophone des événements “WikiCon” organisés un peu partout dans le monde, est une conférence internationale rassemblant les contributeurs francophones aux projets de la fondation Wikimedia (Wikipédia, Wiktionnaire, Wikidata, Wikisource, etc.) dont nous vous avions annoncé l’imminence sur ce blog. Elle aborde le fonctionnement de ces projets, la production de contenu libre, le participatif, etc. Plateforme de débats, de formation ou encore de rencontre entre participants d’un projet. Le fil directeur des organisateurs tout au long de l’élaboration de ce projet a été de constituer « un événement PAR la communauté, POUR la communauté ».

 

Les participants

 

Les quelques chiffres-clef ci-dessous donnent un aperçu des participants à cette première édition, qui s’est tenue à Paris les 19, 20 et 21 août derniers.

Cliquez sur les diagrammes pour les voir en plus grand.

 

 

La préparation

 

 

L’équipe salariée de Wikimédia France a fortement été mise à contribution sous la houlette de Pyb, contributeur à l’initiative de l’événement. Du design du logo de l’événement, aux goodies distribués aux participants, en passant par le développement d’un site web mobile consultable hors ligne pour héberger le programme, toutes les compétences ont été mises à contribution afin de préparer dans les temps ce rassemblement inédit. Le programme a été conçu par les participants eux-mêmes lors d’un appel à propositions. Un comité de programme, composé de Wikimédien-ne-s bénévoles, s’est constitué pour ensuite faire le tri parmi plus de 50 propositions, et constituer un déroulé des deux jours de convention. En parallèle, un comité d’organisation s’est occupé de piloter la partie logistique de l’événement. Plusieurs visites du lieu de conférence, l’auberge de jeunesse Yves Robert qu’abrite la Halle Pajol, ont été effectuées pour se coordonner avec l’équipe sur place.

 

Les activités connexes

 

Spontanément, des idées d’activités ont émergé dans le sillage de la Wikiconvention. La bibliothèque Vaclav Havel, hébergée elle aussi dans la Halle Pajol, a proposé d’organiser deux journées contributives afin de créer une histoire collective du quartier. L’occasion de documenter certains articles sur Wikipédia ou d’enrichir Wikimedia Commons de photos et de documents iconographiques du 18e arrondissement. Une autre initiative, le Fil*, s’est déclinée pour l’occasion : Laura Maclet a proposé une balade-atelier d’écriture sur le thème « Francophonies à Paris », à laquelle s’est greffée une excursion photo pour documenter certains lieux du quartier de la Goutte d’Or. La convivialité n’était pas en reste, puisque la soirée de vendredi s’est ouverte grâce à un apéritif proposé par Wikimedia CH (Suisse). Traditionnellement à la fin de l’été, une Festicabale est organisée en Suisse romande avant de démarrer l’année : cette fois-ci, elle a migré jusqu’à Paris ! Un storify a été créé pour l’occasion. Le samedi soir, Prismatik et Ludomonde ont proposé leurs services pour une initiation au game design d’un côté et l’animation d’une soirée jeux de l’autre. Toute cette effervescence a été documentée par un reportage illustré, réalisé par Anne Mattler, facilitatrice graphique, dont les croquis ont été exposés le dimanche matin aux participants.

 

 

Les sessions

 

Le programme s’est articulé autour de 9 grands thèmes : Afrique, Débats, Édition, Langues, Mixité et diversité, GLAM, Projets frères (et sœurs!), Technique, Rassemblements. 42 intervenant-e-s ont présenté, seul-e-s ou à plusieurs, pas moins de 47 sessions différentes :  langage épicène sur Wikipédia, autisme, contributions rémunérées, enrichissement des articles sur les athlètes paralympiques, accessibilité et contribution en Afrique, enjeux de Wikidata ou du Wiktionnaire… Une diversité de thèmes qui reflète les enjeux de la part francophone du mouvement Wikimedia.


 
L’occasion aussi pour les Wikimédiens de discuter, d’échanger, de débattre, de transférer des compétences à travers des ateliers de formations… et de célébrer une fois encore les 15 années d’existence de l’encyclopédie Wikipédia, et de manger un bout de gâteau d’anniversaire !
 

 

Et la suite ?

 
La machine est lancée : où aura lieu la WikiConvention francophone 2017 ? Qui se mobilisera pour l’organiser ? Une chose est sûre : elle répond à une attente réelle de la part des Wikimédiens francophones et cette première édition a atteint ses objectifs ! À l’année prochaine !


 

Articles pouvant vous intéresser:

WikiJourney fête son premier anniversaire !

actualités - 22 août, 2016 - 17:30

WikiJourney a pour objectif de permettre à ses utilisateurs de prendre connaissance des points d’intérêt à proximité d’eux, et de créer un itinéraire permettant de les rallier. Mais ce projet ne s’arrête pas là, affichant les guides touristiques des environs, contenant ainsi toutes les informations nécessaires pour voyager !

WikiJourney se compose de trois outils : une API, sur laquelle se reposent un site internet et une application mobile. La particularité de ce projet ne réside pas dans le choix de publication Open Source – d’autres applications touristiques publiées sous cette licence sont déjà disponibles – mais dans le fait que toutes les ressources utilisées sont libres, car mises à disposition par la communauté sur Wikipédia, Wikidata et WikiVoyage. Les premières lignes de code du projet WikiJourney ont ainsi été écrites lors du Hackathon Wikimédia de mai 2015, sous le regard intéressé des membres de la communauté qui y étaient présents.

Le #wmhack c'est fini pour nous ! Merci encore à @Wikimedia pour ces jours de folie ! pic.twitter.com/2RVxss3UDV

— WikiJourney (@WikiJourney) May 25, 2015

En août 2015, après la signature d’une convention avec Wikimédia France pour officialiser le prêt d’un serveur, la première version de WikiJourney est mise en ligne, sous la forme d’un site web, ainsi que d’une application mobile pour Android. Depuis, de nombreuses améliorations ont été ajoutées, telles que la possibilité de sauvegarder ses parcours avec son compte Wikimédia par exemple. L’outil se diversifie également : traduit dans plusieurs langues, WikiJourney rencontre peu à peu un public international.

Capture d’écran de la carte.

Lancé dans le cadre de l’activité projet de l’École Centrale de Lille par une équipe de sept élèves ingénieurs, il est “officiellement terminé” depuis janvier. Toutefois, une partie de l’équipe initiale, toujours aussi motivée par le développement Open Source, ainsi que par la promotion des outils libres de la Fondation Wikimédia, continue à le maintenir à titre personnel en développant de nouvelles fonctionnalités, afin de l’améliorer petit à petit. Tous les codes sources sont également disponibles sur Github, afin que n’importe quel contributeur intéressé puisse proposer des améliorations, voire les développer lui-même.

Capture d’écran de l’application.

En effet, le projet est loin d’être terminé. Du côté développement, l’équipe souhaiterait par exemple améliorer l’outil permettant de sauvegarder ses parcours, afin de pouvoir les publier en ligne. Ceci permettrait non seulement aux utilisateurs de partager leurs parcours avec leurs amis, mais également aux offices de tourisme de distribuer les leurs aux touristes ; prouvant ainsi qu’il est tout à fait possible de s’informer sur les outils de la Fondation, y compris certains moins connus du grand public comme WikiVoyage. À terme, cela pourrait également pousser les offices de tourisme à compléter les informations présentes sur ces guides.

En dehors du périmètre des nouvelles fonctionnalités, certains points sont à revoir : l’amélioration du référencement ainsi que la traduction des textes en différentes langues en font partie. Si vous désirez contribuer au projet, de quelque manière que ce soit, vous êtes le/la bienvenu-e !

Profitez de vos vacances, utilisez WikiJourney pour découvrir ce qu’il y a autour de vous, et si vous en avez l’occasion, améliorez les pages Wikipédia et les guides WikiVoyage que vous allez découvrir durant vos parcours !

 

Cet article nous a été proposé par l’équipe du projet. Merci à eux !

Articles pouvant vous intéresser:

Un anonyme

Ils ont fait un don - 25 septembre, 2012 - 09:44
(don de 30 euros) Félicitations, Persévérez!!!

Fabien Auréjac

Ils ont fait un don - 17 septembre, 2012 - 21:04
(don de 7 euros) Wikipedia m'aide beaucoup dans les domaines de connaissances que je veux approfondir.

Francois GERARD

Ils ont fait un don - 13 septembre, 2012 - 23:18
(don de 100 euros) bravo pour cette belle réalisation!

Damien Helleboid

Ils ont fait un don - 9 septembre, 2012 - 13:31
(don de 30 euros) Thanks for the great source of knowledge that is wikipedia, keep up the good work!

Un anonyme

Ils ont fait un don - 7 septembre, 2012 - 10:23
(don de 10 euros) Bravo pour votre travail depuis des années, car ce travail c'est aussi donner un sentiment d'existence à ceux qui n'ont pas le sentiment d'exister aux yeux des ignorants, God Bless, -NARCISSE RAP-

Un anonyme

Ils ont fait un don - 5 septembre, 2012 - 18:32
(don de 30 euros) Merci à la fondation et aux contributeurs !

André Hillaire

Ils ont fait un don - 4 septembre, 2012 - 15:09
(don de 100 euros) Démocratiser le savoir , quelle belle idée ;-)

mauricette fauvet

Ils ont fait un don - 4 septembre, 2012 - 13:45
(don de 30 euros) bonjour a laura ma fille

Cécile Jaquemet

Ils ont fait un don - 1 septembre, 2012 - 09:54
(don de 30 euros) Comment faire aujourd'hui sans Wikipédia ? Vive les savoirs partagés ! Merci d'exister :-)

Ruellan Serge

Ils ont fait un don - 31 août, 2012 - 22:35
(don de 30 euros) Rédigeant moi-même quelques contributions sur wikipedia, je suis très sensible à la démarche générale de votre projet en particulier en matière de multilinguisme.